Fermer la publicité

Teclis Instruments : de Longessaigne au Canada

Rhône le 03 décembre 2014 - La Rédaction - Actualités - article lu 1014 fois

Teclis Instruments : de Longessaigne au Canada
Séverine Besson-Thura (D.R.)

« Teclis Instruments a été sélectionnée pour intégrer la délégation de chefs d’entreprise en visite au Canada avec François Hollande via le pôle de compétitivité Axelera.

Nous répondions à deux critères : l’entreprise est innovante et elle évolue sur le secteur des énergies, explique Séverine Besson-Thura, directrice commerciale export. J’ai pris en quatre jours les contacts que j’aurais mis quatre ans à avoir. De telles initiatives sont des boosters de business. »
Teclis Instruments conçoit, fabrique et commercialise des instruments d’analyse pour les laboratoires de recherche. L’entreprise, basée à Longessaigne, est dotée d’une cellule de R&D pilotée par trois docteurs en physique, chimie et mathématique, et surtout de son propre bureau d’ingénierie. « Nous investissons au moins 25 % de notre chiffre d’affaires en R&D, avance la dirigeante. Aucun brevet n’est déposé. Notre avance technologique est notre force. »
L’entreprise se positionne sur trois offres : la conception d’instruments sur mesure dans les sciences de l’interface (liquide / liquide, solide / liquide, gaz / liquide) selon le cahier des charges de ses clients ; la conception d’instruments standard pour l’étude des mousses et émulsions ; enfin, un service laboratoire. « Mis en place début 2014 pour des clients qui souhaitent bénéficier de l’expertise de nos instruments sans toutefois investir, ce service devrait représenter 5 à 10 % de notre chiffre d’affaires en 2014. L’objectif est d’atteindre les 20 %. »

L'Oréal, Nestlé, Total ou le CNRS parmi les clients

Ses instruments sont utilisés par les industriels et les académiques de la pétrochimie (qui tire le chiffre d’affaires, avec 40 % en 2013), la cosmétique, l’agroalimentaire et les sciences de la vie. Ses références confirment l’expertise de la PME. Elle compte pour clients L’Oréal, Nestlé, Sanofi, Total, Shell, entre autres industriels, le CNRS, le CEA, les universités d’Oxford, Boston, Tokyo, entre autres académiques. Teclis Instruments annonce 1,4 M€ de chiffre d’affaires en 2013 dont 85 % à l’international, pour un résultat net de 100 000 €. « 30 % de notre chiffre d’affaires sont réalisés par notre filiale en Chine. »
Séverine Besson-Thura rencontre Teclis Instruments en 2009, en tant que prestataire via son agence de consulting, pour l’accompagner dans sa stratégie vente et marketing. Les dirigeants lui confiant progressivement le management, elle intègre complètement l’équipe en octobre 2013 comme directrice commerciale export. « C’est à ce moment que je débute un Executive MBA à EM Lyon pour préparer la reprise de l’entreprise via un LBO à l’horizon de l’été 2015. »
La transition avec les fondateurs principaux, Alain Cagna et Gérard Esposito, est en cours et la feuille de route est tracée. « Nous n’avons pas atteint une taille critique, analyse Séverine Besson-Thura. Mon objectif est de doubler le chiffre d’affaires et de passer de quinze à une trentaine de collaborateurs dans les cinq ans ».

S.P.



À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide