Fermer la publicité

Technologies médicales : le Brésil veut s'inspirer de Saint-Etienne

Loire le 21 août 2015 - Marine Graille - Économie - article lu 686 fois

Technologies médicales : le Brésil veut s'inspirer de Saint-Etienne
Michel Dieudonné - Marco Nascimento (analyste technique des politiques de santé du Ministère de la Santé du Brésil), Paulo Henrique Dantas

Après plusieurs mois de collaboration avec le ministère de la santé brésilien, le Pôle des technologies médicales de Saint-Etienne a été choisi pour inspirer la création de son double à Recife.

Un Pôle de technologies médicales (PTM) identique à celui de Saint-Étienne en Amérique latine. C’est en tous les cas ce que le Brésil souhaiterait créer à Recife au Brésil sous l’appellation Recipolis. La structure stéphanoise, composée de plus de 150 entreprises du secteur médical, a en effet été sélectionnée par le ministère de la Santé brésilien pour servir de modèle.

« Ce projet, très valorisant pour les expertises de notre territoire, est mené depuis deux ans déjà par le Pôle pour faire de notre agglomération, la porte d’entrée européenne des start-ups brésiliennes innovantes des technologies médicales et un facteur d’exportation des entreprises françaises vers le marché brésilien », explique le PTM.

Le projet, qui a été présenté à la ministre de la Santé française Marisol Touraine lors des assises franco-brésiliennes de la santé, est porté notamment par Paulo Henrique Dantas Antonino, coordinateur général de l'équipement et des dispositifs médicaux du ministère de la Santé du Brésil et Jean-Philippe Massardier, vice-président du Pôle des technologies médicales et co-gérant de DTF Medical. Une délégation brésilienne, composée de chefs d’entreprises, de représentants de personnels de santé mais également d’universitaires, était venue il y a quelques semaines à Saint-Etienne, pour rencontrer une partie des acteurs du réseau du PTM. Le Pôle stéphanois espère que ce projet permettra de nouer des partenariats que ce soit institutionnels (jumelage…) ou universitaires (échange d’étudiants…).

Du 2 au 4 septembre prochains, une délégation française se rendra au Brésil à l’occasion du salon Hospital Med. Plusieurs chefs d’entreprises françaises seront présents comme Jean-Philippe Massardier de DTF Médical basé à Saint-Etienne. Des universitaires stéphanois feront également partie de la délégation comme Laurence Vico, directrice du laboratoire biologie du tissus osseux à l’université Jean-Monnet ou encore Thomas Garaix, enseignant-chercheur à l’école des mines de Saint-Etienne dans le service Ingénierie des systèmes de soins et services de santé. Floriane Piat, de la Cité du design fait également partie de la délégation française. Chacun d’entre eux doit donner, à cette occasion, une conférence. Un colloque du pole des Technologies médicales de Saint-Etienne est également programmé sur le thème : « Design et santé ».

Marine Graille



À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide