Fermer la publicité

Taux de chômage ligérien identique au taux national

Loire le 20 novembre 2014 - Aline Vincent - Actualités - article lu 445 fois

A la fin septembre dernier, le taux de chômage du département était quasi similaire à celui de la France (9,7 % pour le Roannais et 9,8 % au niveau du département).

En revanche, la région Rhône-Alpes faisait figure de meilleur élève avec un taux inférieur (8,6 %). Sur une période d'un an, entre fin septembre 2013 et fin septembre 2014, toutes catégories confondues, le chômage a augmenté de + 2,6 % dans le Roannais, + 4,9 % dans la Loire et + 6,2 % dans la région Rhône-Alpes. Concernant uniquement la catégorie A (demandeurs d'emploi en recherche active et n'ayant pas du tout travaillé sur un mois), la hausse est de + 1,9 % dans le Roannais, + 3,5 % sur la Loire et + 4,5 % sur la région Rhône-Alpes. Si traditionnellement, les catégories les plus touchées sont les jeunes de moins de 25 ans, les seniors, les femmes et les demandeurs d'emploi de longue durée, les statistiques sur 1 an montrent à fin septembre des évolutions nuancées.
On constate en effet des changements sur le nord de la Loire pour les jeunes et les femmes qui tirent pour une fois leur épingle du jeu. Le nombre de jeunes à la recherche d'un emploi (toutes catégories confondues) n'a pas évolué dans le Roannais. Il est resté stable à 0 % d'évolution alors qu'il augmentait dans le même temps dans la Loire de + 3 % et en Rhône-Alpes de + 4 %. Si l'on ne prend en compte que la catégorie A, le nombre de jeunes de moins de 25 ans à la recherche d'un emploi a même reculé dans le Roannais de – 2 % (1 348 jeunes à fin septembre). La baisse était moins sensible pour l'ensemble de la Loire (- 1%) tandis que les jeunes étaient en augmentation sur la région Rhône-Alpes (+ 2%).
Concernant les femmes, une courbe plus favorable s'est aussi amorcée dans le Roannais où leur nombre a reculé de - 1 % dans la catégorie A. Sur l'ensemble du département, elles ont augmenté de + 2 % et dans la région Rhône-Alpes de + 3 %.
On constate que durant cette période, les hommes ont été davantage touchés. Leur nombre a augmenté dans la catégorie A de + 4 % dans le Roannais, de + 5 % dans la Loire et de + 6 % dans la région Rhône-Alpes. Concernant les seniors, leur nombre augmente entre + 9 % sur la Loire et + 10 % sur Rhône-Alpes. Ils représentent 25 % des chômeurs.
Quant aux demandeurs d'emploi de longue durée de plus d'un an, toutes catégories confondues, ils ne cessent d'augmenter. Ils pèsent 46 % du total des  effectifs dans le Roannais, 45 % dans la Loire et 39 % en Rhône-Alpes. La proportion baisse pour les chômeurs de plus de deux ans (26 % dans le Roannais, 25 % dans la Loire et 20 % en Rhône-Alpes).

Aline Vincent



À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide