Fermer la publicité

Sur les traces des richesses du Pays Voironnais

Isère le 07 juillet 2015 - Caroline THERMOZ-LIAUDY - Centre-Isère - article lu 436 fois

Sur les traces des richesses du Pays Voironnais
Caroline Thermoz-Liaudy - Lors du lancement de l'inventaire du Pays Voironnais

Le 6 juillet, les équipes des services du patrimoine culturel du département de l'Isère et du Pays Voironnais ont débuté l'inventaire du patrimoine. Depuis ils parcourent le territoire de ce secteur déjà classé depuis 2013 « Pays d'Art et d'Historie ».

 

La tâche est minutieuse et basée sur une méthodologie précise, éprouvée depuis une vingtaine d’années sur près de 2/3 du département. Archéologues, architectes et historiens parcours les 34 communes du pays voironnais à la recherches de monuments et d’objets marquants, dans le but de les connaître d’abord, mais aussi de les faire connaître du public. Est ainsi répertorié le patrimoine matériel (vestiges archéologiques, châteaux, églises, chapelles, fermes, usines ou objets), et immatériel (gastronomie, culture, musique, savoir-faire…).

Anne Cayol-Gerin, directrice départementale du patrimoine


L’étude débute systématiquement par une analyse de source documentaire qui permet les premiers repérages. Vient ensuite le travail de terrain pour croiser les données historiques et les observations. Plusieurs mois seront ensuite nécessaire pour trier les informations recueillies, car le but n’est pas de livrer une liste exhaustive, mais de formuler une synthèse du panorama à partir de spécimens choisis pour leur représentativité ou au contraire pour leur singularité. Pour autant, chaque élément sera recensé et fera l’objet d’une fiche d’inventaire qui alimentera la base de données du patrimoine départemental. Des fiches qui seront remises à chaque commune et qui seront accessibles sur le www.isere-patrimoine.fr.


Malgré la méthode précise, l’inventaire se veut participatif puisque toutes informations, documents, photographies ou témoignages sont bienvenus. Une exposition itinérante de restitution des résultats sera organisée en 2017, avec la publication de l’ouvrage. Il faudra ensuite déterminer un plan d’action pour exploiter au mieux ces richesses. Jean-Paul Bret (président de la CAPV) et Jean-Pierre Barbier (président du conseil départemental) ont émis l’hypothèse lors du lancement officiel qui s’est tenu en présence d’élus et d’associations patrimoniales, de travailler autour du patrimoine industriel riche, notamment en bordure de la Fure ou de la Morge. Les résultats obtenus pourront aussi être utilisés dans les tâches d’urbanisme, ou la construction de PLU et PLUI (plan locaux d'urbanisme interncommunaux).


Caroline Thermoz-Liaudy

 



À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide