Fermer la publicité

Steel, un équipement commercial design à 150 M€

Loire le 06 juillet 2015 - Denis Meynard - Commerces - article lu 1296 fois

Steel, un équipement commercial design à 150 M€
© Denis Meynard - Apsys a été choisi à l'unanimité de la commission d'appel d'offres parmi neufs candidats.

Le projet en préparation depuis près de 10 ans sur le secteur Pont de l'Ane Monthieu est confié à Apsys.

Deux ans après l’abandon du projet de Cité des échanges par Casino sur le secteur Pont de l’Ane Monthieu, le groupe français Apsys a présenté Steel, un équipement commercial de 70 000 m2 innovant pour la ville labellisée « créative design » par l’Unesco. L’entrée Est de Saint-Etienne bénéficiera d’un investissement privé de 150 M€. C’est sur un emplacement de 16 hectares de terrains en friche que l’Epase s’apprête à vendre 17 M€ que doit ouvrir fin 2018 un espace commercial et de loisirs sans équivalent, en contrebas de l’A 72.

La vocation première de ce « bijou architectural qui constituera le premier signal d’art moderne de notre ville adressé aux visiteurs » est d’abord économique, explique le maire, Gaël Perdriau. L’objectif est de réduire une évasion commerciale de plusieurs centaines de millions d’euros par an constatée notamment en direction de Givors et du reste de l’agglomération lyonnaise. Et de faire revenir une partie de la clientèle de la plaine du Forez sur ce site où travailleront 600 personnes.

Le cahier des charges prévoit que les futurs magasins, appartenant à l’univers de l’équipement de la maison, privilégieront des enseignes absentes de l’agglomération. « Ils devront avoir une surface minimale de 400 m2 pour ne pas faire concurrence au commerce du centre-ville », ajoute le premier magistrat. Précisant que l’hyper-centre, « situé à 2,5 km, soit 5 min en voiture, devrait en recevoir des retombées positives ». Un avis que ne partagent pas ses opposants de gauche, qui évoquent dans un communiqué « un choix politique mortifère pour le centre ville ».

« C’est la première fois que nous répondions à une consultation dans laquelle le critère design constituait 15 % de la note attribuée au projet », a souligné Maurice Bansay, le président d’Apsys. Annonçant une ouverture en décembre 2018, il a précisé que cette réalisation sera « la référence du groupe en matière d’espaces commerciaux d’entrée de ville ». Qualifié de plus gros investissement de ces trente dernières années (150 M€), avec 70 000 m2 construits, dont 52 000 m2 de surface de vente, il comprendra une offre de loisirs indoor innovante, sur 5 000 m2. Et une antenne de la Cité des sciences et techniques de La Villette.

Avec pour locomotive une grande surface de bricolage de 14 000 m2, une jardinerie, une grande surface de sport, des enseignes de décoration, et un pole design pour servir de vitrine aux jeunes talents, une soixantaine de magasins, dont une dizaine dédiée à la restauration et un hôtel, sont attendus.

Le traitement environnemental se veut « ambitieux, avec notamment un projet de géothermie sur nappe minière, en partenariat avec l’Ecole des Mines ». Sur le plan architectural les façades seront habillées d’une résille métallique et lumineuse dessinée par Joran Briand, « grâce à l’assemblage d’éléments d’aluminium extrudé, selon un principe jamais utilisé auparavant ». Une véritable prouesse technique », affirment les dirigeants d’Apsys. Sa toiture spectaculaire, dont la flèche culmine à 25 m du sol, épousera les lignes du paysage stéphanois.

Près de 2 200 places de parking sont programmées, ainsi qu’un axe végétal de 3,7 ha qui accueillera bassins et clairières. Cette réalisation d’entrée de ville se veut un marqueur pour le territoire stéphanois. Et une vitrine, au même titre que le Musée d’Art Moderne, le stade Geoffroy-Guichard ou la Cité du Design.

Denis Meynard

Apsys numéro un en Pologne

Créé en 1996 par Maurice Bansay, son actuel Pdg, Apsys gère 26 centres commerciaux (850 000 m2), dont 22 en Pologne où il est le numéro un du secteur. Parmi les réalisations phares de ce groupe de 260 personnes figurent Beaugrenelle ouvert en 2013 face à la Maison de la Radio et Manufaktura, à Lodz, en Pologne, qui accueille près de 20 millions de visiteurs par an. En Rhône-Alpes, il a inauguré en octobre un retail park de 27 000 m2, en périphérie de Romans.
 



À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide