Fermer la publicité

Vienne : stabilisation de falaise sur la RD 41

Isère le 07 août 2015 - Sevim SONMEZ - Isère rhodanienne - article lu 390 fois

Vienne : stabilisation de falaise sur la RD 41
Sévim Sonmez - Encordés les techniciens posent le grillage destiné à retenir les blocs de pierre instables

Depuis le 20 juillet des travaux de sécurisation lancés par le Département, sont en cours sur le tunnel de la RD 41 au niveau du chemin des Aqueducs à Vienne. En attendant la fin des travaux prévue pour le 4 septembre, la circulation est régulée par des feux en alternat. Visite de chantier.

« L’objectif est de sécuriser les deux têtes du tunnel, avec l’installation d’un grillage de 45 m posé par héliportage, ainsi que la partie de gauche du tunnel. Une barrière grillagée de 300 m sera installée afin d’arrêter les matériaux qui risqueraient de se détacher de la falaise et de tomber sur la route », explique Gamal Monsouri, chef de chantier pour la société GTE. Cette entreprise spécialisée dans la sécurisation de falaises a abordé le chantier en trois phases : la sécurisation, la production avec l’abattage et le nettoyage de la falaise, et enfin le forage et la pose des grillages de protection.

Après avoir installé des filets de protection, l’équipe, composée d’une dizaine d’hommes, en cordage, ont débroussaillé les têtes de tunnel ainsi que la falaise. En parallèle, la phase 3 a été attaquée avec le forage d’une tête de tunnel en vue de l’installation du grillage. Le forage consiste à maintenir sur place les masses rocheuses volumineuses instables, qui malgré le grillage, risqueraient de se détacher, en emportant ce dernier. C’est pourquoi, les techniciens forent le tunnel, en réalisant des ancrages, c’est-à-dire en posant des clous à différentes profondeurs, de 2 à 6 m. Ces forages sont scellés à l’aide d’une plaque avec écrous afin de maintenir le bloc rocheux sur place. Ensuite, un grillage est déroulé  et fixé avec des clous de plaquage afin qu’il épouse bien le terrain.

L’été propice aux travaux

D’un montant de 120 000 €, ce chantier est financé par le Département et ce dans la continuité d’une première sécurisation, d’une longueur de 300 m linéaires réalisée en 2013. « Ces travaux ont été entrepris dans le cadre de la prévention des risques naturels et pour éviter les chutes de blocs sur la route, ce qui s’est déjà produit à plusieurs reprises sans créer de lourdes conséquences, détaille Régis Bruty, du service aménagement Isère rhodanienne au Département. C’est un axe structurant avec le passage de 22 000 véhicules jour, nécessitant ainsi que les travaux soient effectués en août, une période allégée en circulation ».

Une circulation qui pendant les sept semaines de travaux est régulée par des feux en alternat, de 8 h 30 à 16 h 30 les jours de semaine. L’objectif étant d’écarter les risques d’embouteillages qui impacteraient très rapidement le carrefour de la place Saint-Louis à Vienne et remonteraient jusqu’à son centre-ville. Autre problématique : la vitesse, rarement respectée sur la RD 41, même en zone de chantier. Par ailleurs, les services du Département ont émis des itinéraires conseillés. Pour l’instant, aucun embouteillage d’envergure n’a été recensé.

Sévim Sonmez



À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide