Fermer la publicité

Sports - Vélocio 2014, entre innovation et continuité

Loire le 29 mai 2014 - Florence Barnola - Agglomération stéphanoise - article lu 195 fois

Sports - Vélocio 2014, entre innovation et continuité
Les organisateurs espèrent 1 000 participants à la journée Vélocio du 8 juin (© VLoire)

« Il faut oser en tout genre mais la difficulté est de le faire avec sagesse.

» Le co-président, Paul Barlas, cite Bernard Fontenelle pour annoncer la couleur de cette cuvée Vélocio 2014. Innover déjà par le changement de nom de l’association organisatrice de l’événement : « elle s’appelle dorénavant Vélocio Saint-Etienne Loire, Vélocio étant devenu une marque déposée ». Innover encore, en laissant entrer en course les vélos électriques pour la première fois cette année. Innover enfin, parce que cette nouvelle édition verra toutes ses épreuves se dérouler le même jour, le dimanche 8 juin prochain, «  pour faire une manifestation plus importante ».
Cependant cette journée Vélocio s’inscrit toujours dans une continuité, l’ADN de la course : « Elle est ouverte à tous les amoureux du vélo, de tout âge et de deux sexes, cyclistes valides ou invalides, de toutes les catégories sociaux-professionnelles. » Et même aux centenaires ! Robert Marchand, parrain de la manifestation depuis l’année dernière, bon pied bon œil est toujours féru de vélo à 102 ans passés. Il ne pourra pas être présent pour cette 89e édition « pour des raisons d’emploi du temps ». Créée en 1922 en hommage à « l’apôtre du cyclotourisme », Paul de Vivie, Vélocio a pris pour nom son pseudonyme littéraire. Le départ de la course chronométrée se fait d’ailleurs au rond-point à Saint-Etienne portant le nom du journaliste ligérien. En montant le Col de la République, les participants arrivent à Saint-Genest-Malifaux. Ce qui représentent plus d’une douzaine de kilomètres avec un dénivelé de 565 m !
130 bénévoles vont être là pour le bon déroulement de la manifestation. Qui connaît  un succès grandissant depuis deux ans puisqu’en 2013 ils étaient près de 800 inscrits à la course chronométrée et aux randonnées, soit 180 de plus qu’en 2012. Notons que les courageux sont majoritairement masculins, seulement 12 % des participants sont des femmes. Les enfants ne sont pas en reste. Ils étaient 45 l’année dernière à grimper le Col depuis Planfoy, un parcours de 6, 8 km avec un dénivelé de 240 m.

Florence Barnola



À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide