Fermer la publicité

Sports - Basket : le nouveau meneur du sud Loire

Loire le 25 septembre 2014 - Xavier Alix - Actualités - article lu 1062 fois

Sports - Basket : le nouveau meneur du sud Loire
Parti de 75 000 EUR de budget il y a 14 ans, le club vise désormais la Pro B (© Saint-Chamond Basket Vallée du Gier)

« Il y a la place dans cette agglomération pour une autre équipe de haut niveau que l’ASSE. » Et dans le basket départemental pour autre chose que la Chorale.

Roger Paour ne veut « pas griller les étapes » mais en est convaincu. Le président du Saint-Chamond Basket Vallée du Gier estime que la Pro B est à portée de tir pour son club, voire même la Pro A à terme. A condition de réfléchir à l’échelle de l’agglomération.
Sponsors privés, Ester (club d’entreprises de l’Est stéphanois) et plusieurs élus de la vallée du Gier (F. Rochebloine, H. Reynaud, J.-C. Charvin) ou représentant Saint-Etienne Métropole (R. Goujon, vice-président chargé des sports) étaient présents mardi pour une présentation en grande pompe du projet au Technopôle de… Saint-Etienne. L’union métropolitaine, c’était déjà l’ambition du feu Case basket stéphanois uni il y a quelques années avec Roche-la-Molière. Projet alors refusé par… Saint-Chamond. Parce que centré sur Saint-Etienne ? « Pas uniquement. Nous avons toujours été favorables à l’idée. Mais là, le terrain était miné : trop de risques financiers et de gouvernance, justifie Serge Richier, vice-président du club, longtemps président tout court. La suite nous a donné raison, cette union a disparu. »
Monter en Pro B - rien de délirant si on se fie aux résultats des dernières années - exige de passer le budget actuel (890 000 € + 90 000 € de réserves, anticipant les règles fixées par la Ligue), très correct pour la N1 à 1,2 M€, minimum. Pouvant compter notamment sur le groupe Zannier ou encore la Caisse d’épargne, le club s’est fixé la règle de maintenir 50 % de ressources privées. Pour le reste, il y a les licences (408) d’un club à 31 équipes et surtout les collectivités. Voyant d’un bon œil l’union progressive réalisée dans le cadre de la vallée du Gier (notamment la fusion avec Rive-de-Gier en juillet 2013), Saint-Etienne Métropole s’est ajoutée aux sponsors publics - Département, communes du Gier - en 2013/14. Portant même son aide de 50 000 à 75 000 € cette saison. Une première dans le domaine sportif pour l’agglomération.
Restera, en cas de montée le plus dur à obtenir des mêmes collectivités : une salle d’une autre dimension que les 1 000 places de la halle Boulloche. « Certes, elle n’est remplie qu’à certaines occasions, reconnaît S. Richier, Mais en se dotant d’une salle neuve, Bourg-en-Bresse (N1 aussi) a doublé son affluence. »

Xavier Alix



À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide