Fermer la publicité

Sport - Le comité départemental d'aviron s'amarre à Cordelle

Loire le 16 mars 2014 - Louis Pralus - Roannais - article lu 832 fois

Sport - Le comité départemental d'aviron s'amarre à Cordelle
Signature de la convention en mairie de Cordelle (D.R.)

Basé au Transval, enclave roannaise du Coteau, le comité départemental d'aviron   installe ses bases à Cordelle dans une ancienne ferme, vendue par la commune au Pays roannais de Rhône-Alpes qui l'a revendue aux communautés de communes de la Copler et des Vals d'Aix et d'Isable.

Investissement : 1 250  000 €.  Chaque communauté de communes met 350 000 €. Subventions : 300 000 € du conseil général ; 122 000 € de la Région ; 100 000 € du Pays roannais.
Yann Plumereau, président du comité départemental d'aviron, cherchait une base  pour des compétitions nationales. Il avait pensé au pont de Presles mais aucun terrain n’était disponible. Il faut 2 000 m en ligne droite sur la  Loire ; l'autre possibilité était  Cordelle. La Copler tâtait des projets avec cette ferme du bord de Loire sans succès : maison de l'eau, vitrine des poissons de la Loire et de la carpe chinoise. Georges Bernat, président de Pays roannais en Rhône-Alpes et de la communauté des Vals d'Aix et d'Isable, a fait le lien entre les deux et a associé au projet les deux communautés de communes. Une convention de fonctionnement a été signée en mairie de Cordelle lundi 10 mars par les présidents des deux communautés de communes et le président du comité départemental d'aviron.
Première manifestation  le 27 avril : une randonnée découverte du château de la Roche au lac de Villerest pour les amateurs d'aviron de toute la France. Ensuite le 1er juin la fête de l'eau. Et le 5 juillet la nouvelle base d'aviron sera officiellement inaugurée. En attendant l'homologation de ses lignes d'eau pour les compétitions nationales (qui peuvent amener 3 000 à 4 000 participants) la base d'aviron poursuivra ses compétitions régionales à Cordelle avec 700 à 800 participants chaque fois. Cette base d'aviron sera ouverte aux scolaires, centres de loisirs, entreprises, particuliers. Elle s'alliera au camping voisin  pour les canoës et à la ligue de protection des oiseaux pour des découvertes de la faune.

Louis Pralus



À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide