Fermer la publicité

Sport d’hiver - Alpe d’Huez : En piste pour la nouvelle Sarenne

Isère le 26 octobre 2014 - Caroline Thermoz-Liaudy - Actualités - article lu 1655 fois

Sport d’hiver - Alpe d’Huez : En piste pour la nouvelle Sarenne
(D.R.)

Les habitués des pistes de l’Alpe d’Huez connaissent bien la piste de Sarenne, une des plus longue (si ce n’est la plus longue) d’Europe, puisqu’elle permet de dévaler les flancs de montagne depuis le Pic Blanc à 3300m d’altitude, jusqu’au pied des pistes à 1500m.

Mais pour la SATA et son président Christian Reverbel, force était de constater qu’avec le succès, la piste avait tendance à s’user en cours de saison : fonte de la neige, usure de la sous-couche, et aléas climatiques et variation de météo qui ne garantissent plus forcément une bonne neige toute la saison. L’investissement dans des équipements de neige de culture a donc été décidé, et les travaux ont débuté il y a 2 ans.
Le chantier est divisé en plusieurs parties : une retenue d’eau (lac artificiel), un réseau souterrain de câblage des enneigeurs, et une usine à  neige. Cette dernière pourra à terme être reliée aux installations similaires d’Huez et d’Oris-en-Oisan.
Les vaporisateurs de neige de culture (attention, il semble que l’on ne parle plus de canons à neige artificielle !), ont été pris en charge par la société Technoalpin, de même que les tranchées tout au long du chantier, qui abritent les gaines contenant arrivée d’eau, électricité, fibre internet… . Le projet comportera 3 phases, mais une seule a pour l’instant été prise en charge. Les technologies d’enneigement y couvriront les 16km de piste, dont 10km en gravitaire (10km en aval du lac artificiel, qui permettront de faire fonctionner les perches et ventilateurs sans avoir à démarrer l’usine. La gravité pousse l’eau naturellement, il suffit donc d’ouvrir les vannes, sans consommer d’énergie.) Au total sur cette première tranche : 72 enneigeurs (66 perches et 6 ventilateurs). La production possible pourra aller jusqu’à 3500m3 / heure (contenance du lac : 165.000m3).
La piste nouvellement équipée sera inaugurée le 5 décembre pour une ouverture le lendemain.

Un chantier respectueux de son environnement

Faune, Flores et Alpages ont été pris en compte, et respectés. Les décisions prises ont résulté sur un accord sur la loi sur l’eau. Par ailleurs, un terreau naturel a déjà été livré sur différents points du chantier afin de revégétaliser la piste avant l’ouverture de la saison. Si tout se passe comme prévu, une fois l’hiver passé, un gazon vert sur la piste devrait lui rendre son aspect d’origine.
Tous les matériaux extraits du lac (cailloux), ont été traités sur sites (concassage), afin de ne pas avoir à transporter par camions les remblais dans la vallée. De plus tous les matériaux utilisés pour réaliser les différentes couches du lac (membrane, bâche étanche, terracro...) sont recyclables

Caroline Thermoz-Liaudy


La victoire de la grande boucle va se jouer à l’Alpe

Le tracé de la 102ème édition du Tour de France a été dévoilé le 22 octobre dernier. Une grande boucle qui fera la part belle à la montagne avec dans les Alpes, Pra-Loup, Gap, La Toussuire, et surtout l’étape clé entre Modane et l’Alpe d ’Huez, la veille de l’arrivée finale sur les Champs-Elysées. C’est dont certainement dans les 21 virages que sera connu le nom du prochain vainqueur du tour de France. Les passionnés ont rendez-vous dans la montée mythique le 25 juillet.



À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide