Fermer la publicité

Spécial Brides Service dans le giron de Naxicap

Loire le 29 novembre 2015 - Denis Meynard - Industrie - article lu 1306 fois

Spécial Brides Service dans le giron de Naxicap
Stocklib - SBS va bénéficier d'investissements dans son outil de production dès 2016

Le nouvel actionnaire du spécialiste de la forge de brides de raccord pour l'industrie va investir à Boën-sur-Lignon.

Le groupe Genoyer dirigé par Erwan Naour, auquel appartient l’entreprise Spécial Brides Service, de Boën-sur-Lignon, vient de passer dans le giron de Naxicap Partners. Ce groupe de forges créé en 1963 et basé à Vitrolles, près de Marseille, qui emploie un millier de salariés, pour un chiffre d’affaires de 292 M€ en 2014 (réalisé pour 80 % à l’export), change une nouvelle fois d’actionnaires. Détenu depuis 2007 par la Caisse des dépôts et Consignations, via Qualium Investissement, il vient d’être majoritairement repris par Naxicap Partners, filiale de Natixis.

Genoyer se présente comme un des leaders mondiaux de la fourniture d’équipements tels que des tubes, vannes, raccords et brides pour les industries du process et du transport des fluides, dont les secteurs du pétrole et du gaz. Avec pour clients des sociétés d’ingénierie et de construction et des exploitants. Il possède des sites aux Etats-Unis, Canada, en Roumanie et en Chine.

L’usine de Boën-sur-Lignon (une des trois de l’Hexagone avec celles du Cher et de l’Oise), qui compte 88 salariés, doit bénéficier d’un plan d’investissements sur cinq ans pour relancer et diversifier l’activité. Et améliorer sa rentabilité. Cela devrait concerner les équipements d’usinage, de traitement thermique et le pilon pour accroître le segment d’activité constitué par la « forge libre ». Quelques embauches sont à prévoir dès 2016 dans cette entreprise qui travaille notamment pour le groupe français DCNS, spécialisé dans l’industrie navale militaire, l’énergie nucléaire et les infrastructures marines.

L’entreprise forézienne dirigée par Julien Patural réalise aussi des couronnes et des moules en acier. Elle dispose de sa propre structure commerciale et a des débouchés dans l’agroalimentaire et l’industrie du pneumatique, notamment à travers Michelin. L’objectif visé est une augmentation de 50 % du chiffre d’affaires sous cinq ans, pour qu’il atteigne 30 M€.

Denis Meynard



À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide