Fermer la publicité

Souvenir français : on guette la relève

Loire le 30 octobre 2015 - Louis Pralus - Roannais - article lu 55 fois

Souvenir français : on guette la relève
Louis Pralus - Le bureau du comité de Roanne

Le comité roannais du Souvenir français va quêter le 1er novembre pour son entretien des tombes de soldats, stèles et autres monuments. Une action bénévole sur tout le Roannais.

Marie-Jo Auclair, présidente du comité roannais, a compté, à l'assemblée générale, le nombre de disparus depuis l'an passé. Ce sont autant de quêteurs et d'adhérents en moins. Aussi son appel est pressant pour « assurer la relève de la collecte ». Une collecte, qui a eu les éloges du délégué national. En 2014, 6 022 €  ont été collectés dans différentes communes du Roannais et les adhésions ont rapporté 1 800 €.
Cet argent ne reste pas dans la caisse. Le Souvenir français de Roanne ont fleuri 199 tombes de soldats dans 30 communes différentes et ce qui fait un déplacement de 600 km et une dépense de 5 591 €. Ce n'est pas tout, il a financé aussi en partie la stèle des poilus au cimetière de Mably, le voyage d'une classe du collège de Renaison à Verdun, une plaque commémorative à Saint-Germain-Lespinasse.

Tous les ans des projets nouveaux naissent. C'est pourquoi M.-J. Auclair sollicite plus d'écoute des mairies et si possible des subventions. Tout en saluant la fidélité dans leur aide des villes de Roanne, Le Coteau, Riorges, Mably. Elle fait part d'un souci et d'une déception : le projet d'une stèle à l'université en mémoire des morts du 98e régiment qui était cantonné là, a été repoussé par Roannais agglomération qui suggère à la place une plaque en plexiglas sur le mur. M. Mignard, représentant M. Nicolin, assure que cela se réalisera. « Je ne lâcherai pas ! », assure de son côté la présidente du Souvenir français. Le délégué départemental, M. Pionnier, a lancé lui aussi son appel : « Ceux qui appuient le Souvenir français sont les anciens combattants, il faut aller chercher les jeunes ! »

L.P.



À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide