Fermer la publicité

Soromé : un avenir sous de bons augures

Loire le 08 mai 2015 - Aline Vincent - Industrie - article lu 454 fois

Soromé : un avenir sous de bons augures

L'entreprise de mécanique de précision (Roanne et Annecy), dont 70 % du chiffre d'affaires est réalisé avec les grands avionneurs, s'attend à une nouvelle progression. Estimation confirmée notamment par les récentes commandes à l'export du Rafale.

Ce 4 mai, le contrat de vente de 24 Rafales au Qatar pour 6,3 Md€ a été signé. Il fait suite à la commande de 24 autres par l'Egypte en février grâce au soutien saoudien et aux 36 par l'Inde en avril. Le démarrage à l'export de ce bijou technologique, 13 ans après sa mise en service, apporte encore de l'eau au moulin de sous-traitants comme le groupe Hitim et ses deux unités de production du Coteau (près de Roanne - CA 16,5 M€ - 90 salariés) et d'Annecy. Avant cette annonce, les estimations de croissance globale pour le secteur aéronautique étaient déjà, selon les dirigeants Franck Nagy, Hervé Castellanet et Philippe Aubert, de 5,1 % entre 2011 et 2021. « Les perspectives sont très favorables avec un trafic aérien qui double tous les 15 ans et devrait continuer sur sa lancée, se réjouissent-ils. Les commandes d'avions neufs devraient croître considérablement du fait de la démocratisation du transport aérien et de l'accélération de la mobilité internationale, notamment en Asie et au Moyen-Orient. Les carnets de commandes des constructeurs d'avions commerciaux, comme Airbus, sont à des niveaux historiquement élevés. Fin 2014, nous avons traversé une période de très forte activité ».

Un secteur résistant

Au plan de la défense, même si les restrictions budgétaires en Europe ont considérablement réduit les dépenses, le secteur reste résistant aux chocs économiques et financiers extérieurs. « Nous intervenons sur tous les avions qui volent ! » résume Franck Nagy. A titre d'exemple, c'est le cas avec le kit amortisseur et les axes de trains d'atterrissage du Boeing B787, de l'arbre de transmission du Rafale, des platines hydrauliques de freinage de l'Airbus A380...Soromé intervient en 1er ou 2e rang auprès des principaux acteurs du secteur tels que Boeing, Airbus, Safran, Messier-Dowty, Ratier-Figeac, Hispano-Suiza et Dassault. Si le groupe réalise 70 % de son volume d'affaires avec l'aéronautique, il travaille aussi pour les secteurs du nucléaire et du pétrole. Ses donneurs d'ordres sont alors Schlumberger, Valinox nucléaire, le CEA (Commissariat à l'Energie atomique)... Autant de clients exigeant un très haut niveau de fiabilité et de traçabilité. Hitim Group répond à toutes avec, entre autres, les certifications Iso/As/En 9100, Nadcap...

Aline Vincent



À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide