Fermer la publicité

La Tour-du-Pin : les commerces s'en sortent bien

Isère le 26 juillet 2015 - Patricia TRICOCHE - Nord-Isère - article lu 1419 fois

La Tour-du-Pin : les commerces s'en sortent bien
Patricia Perry tricoche - Satisfaction des commerçants en fin de journée

Alors que les statistiques nationales annoncent un bilan négatif de 20 % pour les soldes d'été, le commerce turripinois semble bien tirer son épingle du jeu. La Tour-du-Pin s'est d'ailleurs animée pour le dernier dimanche de soldes avec une braderie qui a connu un franc succès.

La braderie des soldes qui sonne généralement la fin des démarques a profité d’une météo plus douce, l’occasion de faire le plein de bonnes affaires. Les démarques qui allaient jusqu’à 80 %  seront encore appliquées durant la dernière semaine de soldes.

Soldes en équilibre à La Tour-du-Pin, même si la canicule a quelque peu bousculé les habitudes d’une clientèle qui reste fidèle au centre ville. Pour Jacques Gerbault, président du GEVT (Groupement économique des Vallons-de-la-Tour), « les craintes étaient grandes d’une démobilisation de la clientèle, suite à l’attentat de Saint-Quentin-Fallavier intervenu au début des soldes. » Mais fort heureusement c’est un bilan positif qu’il dresse en évoquant l’ensemble des activités commerciales de la ville.

Alors que les soldes se terminent il est déjà question de la rentrée et celle-ci s’annonce chargée avec l’arrivée de nouveaux commerces. 15 ouvertures sur ces 9 derniers mois avec deux créations et autant d’activités nouvelles, de la restauration au prêt à porter en passant par la coiffure. Des nouveaux commerçants qui, confirme encore Jacques Gerbault, « viennent d’ailleurs et parient sur la ville ». Pour certains, une reconversion comme la librairie qui ouvre ses portes le 11 août.

Une impulsion commerciale rendue possible grâce aux efforts conjugués de tous les acteurs locaux, la mairie, le GEVT, la communauté de communes, mais aussi Initiative Nord-Isère, les chambres de commerce et des métiers, autant de partenaires qui ont joué le jeu. Maintenant la balle est bel et bien dans le camp des consommateurs car visiblement La-Tour-du-Pin a ouvert le champ des possibles !

Patricia Perry Tricoche
 



À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide