Fermer la publicité

Soitec ne brille plus dans le solaire

Isère le 24 juin 2015 - Laurent Marchandiau - Industrie - article lu 731 fois

Soitec ne brille plus dans le solaire
DR - Soitec finalisera la cession de son activité solaire au chinois ConcenSolar d'ici le troisième trimestre 2015.

C'est la fin de l'aventure solaire pour le groupe isérois Soitec, leader mondial du silicium sur isolant (SOI). L'entreprise située à Bernin vient de finaliser la cession de son activité photovoltaïque à ConcenSolar, une société privée basée à Hong Kong, partenaire commercial du Chinois (et concurrent) Suncore Photovoltaic Technology.

Le solaire ne réussit pas à Soitec. L’entreprise de taille intermédiaire (ETI) située à Bernin a annoncé dernièrement la vente de sa division solaire photovoltaïque à concentration (CPV) à la société privée ConcenSolar, une entreprise privée implantée à Hong Kong. Une entité créée à l’occasion de cette cession, dirigée par Charlie Wang, Pdg de Suncore.

A l’origine, Suncore est une structure commune à l’Américain Emcore (spécialiste du solaire à très haut rendement) et du Chinois San’an Optoelectronics (leader dans les LED) qui est devenue, depuis juin 2013, une filiale à 100 % de San’an. Concrètement, Soitec cède «tous ses actifs technologiques et ses sites de production de Fribourg en Allemagne et de San Diego aux États-Unis », indique le groupe dans un communiqué tout en précisant  qu’il « conservera, en vue d'une cession future, d'autres actifs, notamment sa participation dans certaines centrales solaires. Soitec continuera à développer et à commercialiser, sur la base de sa capacité existante, sa cellule solaire à quatre jonctions. » Le montant de la transaction n’a pas été dévoilé.

Dès le 19 janvier dernier, l’ETI iséroise avait annoncé sa volonté d’abandonner le solaire afin de se recentrer sur son cœur de métier : l’électronique. Il faut dire que Soitec avait enregistré quelques déboires depuis sa diversification en 2009 dans le photovoltaïque grevant sérieusement ses finances soit une perte s’élevant à plus de 400 M€ sur six ans. En décembre 2014, le groupe avait perdu un gros contrat pour une centrale solaire en Californie. Sa technologie photovoltaïque à concentration n’a su s’imposer face aux panneaux de silicium plus rentable. « Compte tenu des investissements réalisés dans son activité énergie solaire depuis 2009, Soitec ne s'attend pas à ce que la cession des actifs de la division couvre son investissement initial », précisait la PME iséroise dans un communiqué.

L’activité solaire de l’ETI représentait 43,2 M€ de chiffre d’affaires sur l’exercice 2014-2015 (clos le 31 mars) avec des ventes en chute libre (- 45 %.) Dans son ensemble, Soitec enregistre une perte opérationnelle courante sur son exercice 2014-2015 de 125,9 M€ (contre 137,5 M€ précédemment) avec un chiffre d’affaires consolidé s’établissant à 222,9 M€ et une trésorerie disponible de 22,9 M€ au 31 mars. La finalisation de la cession de son activité solaire devrait intervenir d’ici le troisième trimestre de cette année.

Laurent Marchandiau



À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide