Fermer la publicité

Soirée conte à Quirieu

Isère le 19 juin 2015 - Claire Thoinet - Spectacle, Théâtre - article lu 349 fois

Soirée conte à Quirieu
Claire Thoinet - Sandrine Stablo sur le lieu où elle contera

Après avoir essayé la danse, le dessin, la musique, Sandrine Stablo est devenue conteuse. Avec deux guitaristes, elle vient de créer une histoire qu'elle partagera sur les hauteurs de Quirieu.

Un vieux savant juif est piégé quand l’Inquisition arrive. Lui qui n’est jamais sorti de sa bibliothèque, qui voit le monde à travers ses livres, qui transmet le savoir, est acculé. Un vieux manuscrit lui livrera une incantation pour le transformer en un insignifiant berger, mais le voilà devenu cheval… « Son histoire, sa fuite, se déroule à travers le regard de l’animal. Il veut retrouver forme humaine, mais n’y parvient pas. Alors, il traverse l’Espagne de 1492. Il apprendra à être vivant. C’est son parcours initiatique », explique Sandrine Stablo qui a longuement observé son fils faisant du cheval pour explorer la complicité, la confiance, la complexité des liens… Le récit est une lente co-création qui s’est enrichi de talents différents. « J’avais l’idée générale, mais sans aller plus loin, je l’ai soumise à Pierre-Yves Labourier et Catherine Hyvert, guitaristes. J’avais envie de musique andalouse », confie-t-elle. A travers les échanges, la musique, les images sont apparues, brossant personnages et histoire, tissant la trame de l’aventure qui se déroule en l’Andalousie. Dans ses lectures, la Grenade du Moyen-âge l’a fascinée par sa richesse perdue, sa grâce qui n’est plus.
Le conte répond à ses attentes d’exprimer quelque chose d’intérieur et de recevoir de l’extérieur. Ainsi, elle peut transmettre, par exemple, la beauté d’un arbre qu’elle ressent en laissant à l’autre la production de ses propres images. « A la fin du récit, les gens n’ont pas vécu la même histoire, mais ont contribué pour moitié au spectacle », explique la conteuse qui mêle à l’histoire, sa voix et sa gestuelle. Et, ce qu’elle ne dit pas, c’est la musique qui le fait ressentir, qui parle aux émotions. « Ce sont de jolis moments que de regarder le public au cours de l’histoire ou à la fin », conclut-elle.

Chevauchée andalouse (Contes au clair de lune), vendredi 26 juin, 21h, à Quirieu. Tarifs, 2 et 5€. Spectacle en plein air, chaussures et lampe de poche conseillées. Informations, www.quirieu.fr et office de tourisme de Montalieu-Vercieu.

Claire Thoinet
 



À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide