Fermer la publicité

Société - Colonies de vacances : la majorité des français favorable

Loire le 31 juillet 2014 - Florence Barnola - Actualités - article lu 249 fois

Société - Colonies de vacances : la majorité des français favorable
3 français sur 4 estiment que les centres de loisirs et colonies de vacances contribuent à l'éducation de leurs enfants (@ FB)

90 % des Français estiment qu’inscrire les enfants en centre de loisirs est une chose bénéfique, 85 % pensent à l’identique concernant les colonies de vacances.

Plus des deux tiers estiment même que les centres de loisirs et les colonies de vacances contribuent à l’éducation des enfants et sont favorables à la mise en place d’un statut volontaire de l’animation.
Cette enquête a été réalisée à l’initiative de la JPA et effectuée auprès d’un échantillon de  Français dont certaines ayant été animateurs. Anna Carayon, directrice générale de la JPA l’a explicitée dans la Loire au centre La Traverse, au Bessat, devant un parterre d’acteurs locaux du monde associatif ou étatique.
Le 8 juillet dernier, cette enquête avait été présentée à l’Assemblée nationale. Le député ligérien Régis Juanico connaît bien ce dossier : il est à l’origine de la mission parlementaire d’information autour de l’accessibilité des jeunes aux séjours de vacances. « Ce sondage est un formidable soutien et appui pour nous, élus. Nous nous appuyons sur vos propositions, a-t-il adressé aux acteurs locaux de l’éducation populaire. Les séjours de vacances en centres sont un temps éducatif complémentaire de ce qu’on fait le reste de l’année dans l’éducation nationale ainsi qu’un temps d’apprentissage du vivre ensemble assez unique dans nos sociétés.»
L’élu a rappelé que 1 500 000 jeunes partaient en centres de vacances en 2005, qu’ils n’étaient plus que 1 300 000 aujourd’hui et seulement 4 % sont issus de classes populaire et moyenne. « Il faut aujourd’hui agir sur la question du coût financier. Najat Vallaud-Belkacem a engagé une action là-dessus ». Le député est revenu sur la réflexion menée par la ministre de la Jeunesse « qui vous associe complètement. Cette réflexion se porte sur une charte des colonies de vacances innovantes et l’investissement de l’Etat. Nous souhaitons simplifier l’organisation des séjours, mais bien évidemment il y aura toujours des normes. Quant au chantier du volontariat de l’animation, on l’appelle de nos vœux depuis maintenant quelques années. »

Florence Barnola


Pour en savoir plus sur la problématique, lire notre dossier paru le 11 juillet.



À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide