Fermer la publicité

Sites Seveso : protection renforcée

Loire le 03 juillet 2015 - Emilie Massard - Industrie - article lu 897 fois

Sites Seveso : protection renforcée
DR - SNF est le seul site classé Seveso seuil haut dans la Loire

Suite à l'attentat de Saint-Quentin-Fallavier il y a une semaine, la vigilance sur les sites Seveso partout en France a été relevée. Mais qu'est-ce qu'un site Seveso ? Combien y en a-t-il dans la Loire et qu'est-ce que cela implique pour leur environnement ?

L’entreprise Air Products à Saint-Quentin-Fallavier en Isère est un site classé Seveso seuil bas. Suite à l’attentat perpétré sur son site, les autorités ont réagi en demandant une vigilance maximum sur ces sites classés en France. Des dispositions renforcées ont été prises pour ces entreprises : renforcement des contrôles d’accès, information au personnel, etc.

Mais un site Seveso, qu'est-ce que c'est exactement ? Il s'agit d'un site industriel qui présente des risques majeurs dû aux produits dangereux présents sur le site. Il existe deux seuils de classement : Seveso seuil bas et Seveso seuil haut, selon les quantités et types de produits dangereux présents sur le site. L’établissement doit identifier les sources de risques, les scénarios d’accidents envisageables, leurs effets sur les personnes et l’environnement, les conséquences d’un accident sur les installations voisines, etc. Autour des établissements Seveso, des Plans de prévention des risques technologiques (PPRT) délimitent un périmètre d’exposition aux risques dans lequel toute nouvelle construction est interdite ou soumise au respect de certaines prescriptions. Les communes peuvent également instaurer un droit de préemption urbain et l’Etat peut déclarer d’utilité publique l’expropriation d’immeubles en raison de leur exposition à des risques importants. La France compte 1 171 sites Seveso, dont 656 classés « seuil haut ». Plus de 50 sites Seveso sont répertoriés en Rhône-Alpes.

Dans la Loire, on dénombre 5 sites Seveso seuil bas : Chromo Bronze à Roche-la-Molière, Becker Entrepôt et Becker Usine à Montbrison et Savigneux, Chromage Industriel du Centre à Saint-Etienne et Unilin à Sury-le-Comtal. Le seul site Seveso seuil haut est situé à Andrézieux-Bouthéon, il s’agit de la société SNF SAS, qui fabrique des polymères.

Implantée depuis 1978 à Saint-Etienne, la société, pour permettre son développement, a engagé son transfert de Monthieu vers la Zac de Milieux à Andrézieux-Bouthéon en 1995, transfert qui a été finalisé en 2003. Les habitations les plus proches sont situées entre 200 et 400 m, aux lieux-dits Lapra et la Cartala sur la commune de Saint-Bonnet-les-Oules. Au-delà, il s’agit d’un habitat plus dispersé, à plus de 300 m des limites de propriété de SNF, en particulier en direction de l’aéroport. Si une trentaine d’habitations ont été recensées dans le périmètre d’étude fixé par arrêté préfectoral, cinq d’entre elles sont situées dans le périmètre d’exposition au risque en zone d’aléa faible. Le périmètre de la zone d’étude inclut également l’aire de passage des gens du voyage, la route départementale RD 100, trois établissements ou espaces recevant du public et des établissements industriels situés. SNF a reçu obtenu la confirmation de l'autorisation de l'extension qu'elle envisage.

Emilie Massard



À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide