Fermer la publicité

Sens de circulation de Saint-Etienne : pas de révolution

Loire le 05 février 2015 - Emilie MASSARD - Agglomération stéphanoise - article lu 1879 fois

Sens de circulation de Saint-Etienne : pas de révolution
Emilie Massard - Traverser le centre-ville d'ouest en est sera de nouveau possible via la rue George-Teyssier

C'était l'une des promesses de campagne de Gaël Perdriau : rouvrir les transversales à la circulation pour rendre le centre-ville de nouveau accessible aux voitures. Après de longs mois d'études, c'est un plan de circulation revu à la baisse, avec deux accès directs sur le centre, à l'est et à l'ouest, et la mise en place d'une zone 30, à partir du 17 février.

« J'aurais aimé faire plus ». Gaël Perdriau a dû revoir ses exigences à la baisse pour permettre aux voitures de traverser l’hyper centre-ville. Avec l’objectif de « fluidifier la circulation et de permettre un accès plus direct au centre-ville », de nombreuses hypothèses ont été envisagées. Mais au vu des investissements réalisés dernièrement, comme sur les quais de bus, sur lesquels il aurait fallu revenir, l’équipe municipale s’en est tenue au minimum pour tenir sa promesse de campagne. Au terme de plusieurs mois d’étude, le maire de Saint-Etienne a donc enfin annoncé les changements qui interviendront dans les rues du centre-ville dès le 17 février.

Les Stéphanois peuvent ou non se rassurer, ce n'est pas de révolution annoncée donc, mais la création, ou plutôt la remise en service, d’une nouvelle entrée de ville, et la possibilité de pouvoir de nouveau traverser le centre-ville d’ouest en est. Côté est, le changement concerne le carrefour du cours Gustave-Nadaud et de la rue Etienne-Mimard permettra un accès plus direct au centre-ville. En provenance de ces deux axes, les automobilistes pourront prendre le cours Hyppolite-Sauzéa et rejoindre l’avenue de la Libération ou la place Jean-Moulin puis la rue de la République. A noter que les automobilistes venant du cours Gustave-Nadaud pourront également désormais tourner à gauche vers la place Chavanelle, comme le font uniquement les bus actuellement. Côté ouest, il sera désormais possible de traverser la Grand’rue sans faire de détours, puisque la borne limitant l’accès à la rue Georges-Teyssier sera supprimée, permettant de rejoindre l’avenue de la Libération via la rue Camille-Colard et la rue du Grand Moulin.

Création d'une zone 30

Le 17 février, piétons, cyclistes et automobilistes devront également apprendre à cohabiter tous ensemble, puisque la municipalité a annoncé la création d’une « zone 30 », comprise entre les rues Badouillère au sud, Honoré-de-Balzac au nord, la place Fourneyron à l’est et la rue Elisée-Reclus à l’ouest. Ce sont près de 200 rues et 20 km de voiries qui seront désormais limitées à 30 km/h pour les voitures, et accessibles aux piétons et aux vélos, qui pourront circuler à double sens. « L’objectif est de permettre un meilleur partage de l’espace public entre tous les modes de transport », ajoute Gaël Perdriau. « Pour améliorer la sécurité de tous, mais aussi la qualité de l’air. » Signalétique et marquage au sol devraient être mis en place prochainement pour identifier la zone et les policiers municipaux seront plutôt pédagogues dans un premier temps, avant de passer à la répression, aidés par la vidéoverbalisation.

Côté stationnement, les Stéphanois et visiteurs bénéficieront désormais de 20 min gratuits en surface, et de fonctionnalités permises par les nouveaux horodateurs installés depuis quelques semaines, comme le paiement par carte bancaire. Le paiement sans contact ou la gestion du temps de stationnement à distance, par une application sur smartphone, sont également à l’étude et pourraient voir le jour à Saint-Etienne fin 2015.

Emilie Massard



À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide