Fermer la publicité

Sécurité routière : le rebond de la mortalité

Loire le 13 février 2015 - Daniel BRIGNON - Société - article lu 55 fois

Sécurité routière : le rebond de la mortalité
Georges Rivoire - Le nombre des morts bondit de 74 %

Après 10 ans de baisse, le nombre des morts sur la route est en forte hausse en 2014 dans la Loire, à l'identique du constat national.

Le nombre des tués sur la route a bondi en 2014 de 74 %, passant de 27 en 2013 à 47 en 2014. La baisse progressive du nombre des victimes de la route amorcée il y a un peu plus de dix ans s’est brutalement interrompue. Il faut remonter à 2005 où l’on comptait 52 morts pour retrouver des valeurs approchantes.
La croissance du nombre des morts reflète la hausse du nombre des accidents, de 15 %. Les blessés sont aussi en croissance de 14,5 %.
L’augmentation des accidents mortels est constatée aussi bien en agglomération (+ 13 %) qu’hors agglomération (+ 9 %). Le colonel Jean-François Morel, commandant le groupement de gendarmerie note tout particulièrement la progression des accidents mortels sur le réseau secondaire, sur les trajets de la vie quotidienne, pour les deux tiers entre 5 et 10 km du domicile et le plus fréquemment entre 14 h et 18 h. Ces accidents mortels relèvent d’un défaut de maîtrise du véhicule invoquée de manière croissante dans la cause des accidents. D’une manière générale la gendarmerie note une accidentologie marquée dans le Roannais, qui totalise plus de la moitié des accidents mortels du département, soit 26 au lieu de 5 l’année antérieure.
Pour la zone police, Noëlle Deraime, directrice départementale de la sécurité publique, insiste sur le nombre croissant de piétons tués, du fait de la responsabilité d’automobilistes mais aussi des piétons eux-mêmes. Sur 13 tués en zone police, 8 sont des piétons, 5 à Saint- Étienne et 3 à Roanne.
Les forces d’ordre n’ont pas pour autant relâché leur pression en 2014. Ils l’ont même renforcée avec 28 745 contrôles de sécurité routière, soit 6,40 % de plus qu’en 2013, 134 883 dépistages d’alcoolémie, soit 10,18 % de plus qu’en 2013.
Les délits routiers constatés, 6 007 faits délictueux en 2014, sont aussi conséquemment en nette progression, de 23 %.
L’année 2015 avait commencé sous de meilleurs auspices, avec un mort sur la route au 30 janvier au lieu de 4 déjà constatés en janvier 2014.

Daniel Brignon



À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide