Fermer la publicité

Sécheresse : la région aidera les agriculteurs

le 13 août 2015 - Eric SéVEYRAT - Société - article lu 272 fois

Sécheresse : la région aidera les agriculteurs
Photo Eric Séveyrat - Le président de la région Rhône-Alpes sur le terrain avec les principaux représentants des agriculteurs de Rhô

La sécheresse qui sévit encore, malgré les dernières pluies, laissera des traces. Elle touche Rhône-Alpes plus durement que les autres régions. Détails.



La région Rhône-Alpes est l’épicentre de ce phénomène climatique exceptionnel de sécheresse par son intensité et sa durée (plus de 50 jours). Entre 8 000 et 10 000 exploitations d’élevages agricoles sont concernées, notamment dans l’ouest de la région*. Les pertes fourragères (herbe, maïs) sont estimées à près de 50% des récoltes annuelles, notamment dans le Rhône et la Loire. C’est aussi le cas du plateau ardéchois, de la Bresse et de certaines zones en Isère et dans la Drôme. L’urgence est de venir en aide financièrement aux éleveurs, pour leur permettre d’acheter du fourrage (environ 100€ la tonne), et pour éviter qu’ils ne décapitalisent en vendant des bêtes. Cela ajouterait des éléments de crise conjoncturelle à la crise structurelle qui les touche (prix bas). Vendre tout ou partie du cheptel pourrait, en outre, faire baisser les cours de la viande. Ainsi le président de la région Rhône-Alpes, Jean-Jack Queyranne, et le vice-président chargé de l’agriculture, Michel Grégoire, se sont rendus à la rencontre des agriculteurs dans une ferme de la Loire à Tartaras, le Gaec des Clavelles : « Lors d’un précédent épisode de sécheresse, la région avait aidé 5669  éleveurs à hauteur de 5 M€, a indiqué Jean-Jack Queyranne, notre aide pourrait être accompagnée d’un dispositif calamités de l’Etat… » Cette année l’aide de la région devrait être au moins équivalente. De son côté, le président de la FRSEA, Jean-Pierre Royannez, évoque le stockage de l’eau à des fins d’usage agricole : « Ces phénomènes climatiques extrêmes se répètent : 2007, 2009, 2011... On ne veut plus être confrontés à cette pénurie tous les deux ou trois ans. Nous n’utilisons que 3 % de l’eau qui tombe du ciel en Rhône-Alpes, il va bien falloir retravailler sur le stockage collinaire de l’eau… » Le sujet est sensible, on se souvient par ailleurs que les évènements de Sivens dans le Tarn avaient été générés par un barrage à destination agricole. Le 18 septembre prochain, un système d’aides individuelles sera proposé lors de la prochaine session de la Commission permanente de Rhône-Alpes.
 

Eric Séveyrat


*Rhône-Alpes compte environ 40000 exploitations, dont 20000 dans l’élevage, 10000 d’entre elles sont touchées.

 

 



À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide