Fermer la publicité

Sébastien Brun, promoteur de la formation des industries technologiques dans le Roannais

Loire le 21 juin 2015 - Aline Vincent - Économie - article lu 540 fois

Sébastien Brun, promoteur de la formation des industries technologiques dans le Roannais
Aline Vincent - Le responsable du Pôle est aussi passé par la formation

Sébastien Brun, a été récemment nommé responsable des sites du CFAI et l'AFPI, réunis depuis 2 ans sous l'appellation « Pôle de Formation des Industries Technologiques » sur le nouveau « Campus des Métiers » de Mably.

« La formation par apprentissage reste un domaine encore mal appréhendé, tant par le public que les entreprises, regrette Sébastien Brun, le responsable du CFAI du Roannais. Nous devons nous battre contre les préjugés. Après avoir été délaissés, les métiers de la métallurgie sont de nouveau en tension. Pourtant, 90 % des diplômés trouvent un emploi dans les 6 mois, si ce n'est immédiatement dans la société qui les a formés en alternance. L'un des messages importants à faire passer aux jeunes et leurs familles est qu'ils peuvent viser toujours plus haut, s'ils le souhaitent bien sûr. Le diplôme ne peut représenter qu'une porte d'entrée. »

Sébastien Brun en est le parfait exemple : début de parcours avec un BEP, entrée dans l'industrie, évolutions par l'atelier, les méthodes, la qualité/ sécurité/ environnement jusqu'au management. En 2003, il devenait formateur en intégrant le réseau de l'UIMM  jusqu'à la direction récemment du Pôle Formation de Mably (CFAI et AFPI). La nouvelle structure a été inaugurée en novembre 2014 dans le bâtiment construit sur le périmètre initial du CFA. L'ensemble forme le « Campus des Métiers ». Le Pôle formation des industries technologiques du Roannais a pour particularité de regrouper les deux compétences : la formation par apprentissage en alternance et la formation continue pour les salariés.

Des conditions d'apprentissage privilégiées

Concernant l'apprentissage, la CFAI forme les jeunes de moins de 26 ans dans trois grandes filières : la chaudronnerie (50 % des apprentis), l'usinage et l'électrotechnique (25 % chacun). Au total : 5 diplômes du CAP au BTS. « La chaudronnerie est le département le plus fourni car il répond particulièrement aux besoins du territoire, précise Sébastien Brun. Le rôle des CFAI est d'être à l'écoute des entreprises pour coller au mieux à leurs attentes. Nous multiplions les rencontres avec les industriels pour adapter nos méthodes, nos programmes pédagogiques ou encore notre parc de machines-outils. L'ensemble de nos formateurs techniques sont issus de l'industrie. Nous investissons aussi chaque année pour que les apprentis soient formés sur des machines identiques à celles qu'ils retrouvent en entreprise. Enfin, le nouveau bâtiment de Mably est particulièrement fonctionnel. Les salles de formation théorique sont attenantes aux ateliers. Il est ainsi facile de passer de l'une à l'autre pour appliquer immédiatement la théorie à la pratique et revenir à la théorie rapidement si nécessaire. Par ailleurs, nos apprentis apprennent dans des conditions privilégiées compte tenu de leur nombre. L'encadrement s'en trouve renforcé. »

Avec 80 apprentis aujourd'hui, la capacité totale du centre de formation est de 120. « Nous avons progressé cette année de + 2 % et nous devrions continuer l'année prochaine ».

Aline Vincent
 



À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide