Fermer la publicité

La Maison du Don à la conquête des jeunes urbains

Loire le 27 mars 2014 - Emilie Massard - Sciences, Santé, Environnement - article lu 315 fois

La Maison du Don à la conquête des jeunes urbains
L'EFS accueille désormais les donneurs au coeur du quartier de Châteaucreux (D.R.)

Le centre de prélèvement  stéphanois de Bellevue n'accueillera désormais plus de donneurs.

Si les services support ou administratifs resteront dans les anciens locaux, tous les dons se feront désormais dans la Maison du Don où vient de s’installer l’EFS, dans l’immeuble Horizon à deux pas de la gare de Châteaucreux.
Ce déménagement entre dans le cadre d’une démarche nationale de l’EFS qui vise à sortir le prélèvement de l’environnement hospitalier et proposer aux donneurs des lieux plus conviviaux. Au cœur du nouveau quartier d’affaires stéphanois, cette nouvelle « Maison du Don » espère bien rencontrer des nouveaux donneurs, objectif premier de l’EFS : « le quartier est en plein développement et représente un potentiel important avec toutes les entreprises qui y sont présentes, note le Dr Alain Lefebvre, son directeur. Notre objectif principal est de recruter des nouveaux donneurs, jeunes et urbains, que l’on espère trouver en se rapprochant du centre-ville. » L’EFS Auvergne Loire est en effet en recherche permanente de nouveaux donneurs pour étoffer la liste des réguliers, en moyenne plus âgés (entre 35 et 60 ans). « Les nouveaux donneurs représentent actuellement 12 % des prélèvements sur le site de Saint-Etienne, nous aimerions porter ce chiffre à 20 %. »

« Une région généreuse, auto-suffisante »

Comme partout en France, l’année 2013 a été moins bonne que les précédentes pour l’EFS Auvergne-Loire, mais la région ne figure pourtant pas parmi les mauvais élèves, au contraire. « Nous sommes dans une région généreuse, notre mission est remplie chaque année puisque nous sommes auto-suffisants et pouvons nous permettre d’envoyer régulièrement du sang aux régions qui en ont besoin comme l’Île-de-France », note le Dr Lefebvre. « A titre d’exemple en France 3,8 % des personnes en âge de donner le font, alors que sur Auvergne-Loire, ce chiffre monte à 5,4 % ». Pas de besoins urgents donc, mais pas question de se relâcher, c’est pourquoi l’EFS mise beaucoup sur les nouveaux donneurs, et sur l’information et la sensibilisation dès le plus jeune âge. Sur le site de Bellevue, 8 200 dons étaient effectués chaque année dont 460 nouveaux donneurs. Dans ses nouveaux locaux, la Maison du Don espère parvenir à 10 000 dons par an.
Au total, ce sont 400 000 dons qui sont prélevés par l’EFS Auvergne-Loire chaque année, par l’intermédiaire de ses collectes mobiles. 600 de ces collectes ont par exemple été organisées dans le sud de la Loire et une partie de la Haute-Loire en 2013. « Sur la zone desservie par le site de Saint-Etienne, on effectue en moyenne 3 collectes par jour, grâce à l’aide des associations qui les organisent », rappelle le Dr Lefebvre. « Une quarantaine de personnes, médecins et infirmières, travaillent pour le prélèvement, dont 5 à 10 personnes en permanence sur le site de la Maison du Don. »

Emilie Massard



À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide