Fermer la publicité

Santé - L’addictologie réunit ses professionnels à Métrotech

Loire le 14 avril 2014 - Emilie Massard - Actualités - article lu 205 fois

Santé - L’addictologie réunit ses professionnels à Métrotech
Le Pr Jacques Vedrinne a présidé les débats (D.R.)

A Saint-Galmier, le Centre mutualiste d’addictologie est un établissement de soins de suite et de réadaptation spécialisé.

Crée en 1999 et géré par la Mutualité française Loire, il dispose de 51 lits et accueille des adultes souffrant d’une ou de plusieurs addictions liées à l’utilisation de substances psycho-actives et/ou à la répétition incontrôlable de comportements (alimentation, vol, jeux, etc.) pour des séjours de 5 semaines.
L’équipe soignante est constituée d’une trentaine de personnes majoritairement formées à l’addictologie, comprenant médecins addictologues, psychiatres, psychologues, psychomotricien, assistance sociale, infirmières, aides médico-psychologiques, etc. L’établissement accueille près de 500 patients par an et c’est à son initiative, avec l’aide de la Mutualité française Loire qu’ont été créées les rencontres cliniques en addictologie en 2010. « L’objectif est de rencontrer des personnes avec qui l’on travaille toute l’année et d’entamer une réflexion autour d’un thème », explique le Dr Christian Digonnet, directeur du Centre mutualiste d’addictologie.
Pour ces troisièmes rencontres, le thème était « maltraitants, maltraités ». « A partir de cas pratiques, nous avons pu décliner le thème dans tous les aspects qui le compose. La maltraitance est souvent présente dans le parcours de vie de nos patients, mais il nous faut également aborder le thème dans la relation entre patients et soignants. » Plusieurs intervenants, parmi lesquels le professeur Jacques Vedrinne, président de l'association Centre Jean-Bergeret à Lyon, se sont donc succédés à la tribune pour débattre du thème de la journée autour de différents cas cliniques. Tout au long de cette journée ce sont près de 200 personnes qui ont assisté à ces débats, venues des différents centres de soins d’accompagnement et de prévention en addictologie de la région.

Emilie Massard



À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide