Fermer la publicité

H2AD se redresse et décolle en 2014

Loire le 29 mai 2014 - Denis Meynard - Sciences, Santé, Environnement - article lu 2008 fois

H2AD se redresse et décolle en 2014
H2AD a subi la lenteur de la mise en place des solutions intégrées de télésanté sur le marché français (© Denis Meynard)

Le plan de redressement d'H2AD (Hospitalisation assistance à domicile), basée à Saint-Jean-Bonnefonds, a été validé la semaine dernière par le tribunal de commerce de Saint-Etienne, un an après l'ouverture de la procédure collective.

La solution de continuation retenue prévoit une augmentation de capital ouverte, dans les semaines qui suivent la prochaine assemblée générale de la société de télémédecine, le 6 juin prochain. Son montant s’élèvera à 5 M€. Cette opération sera complétée par une augmentation de capital de 1 M€ en janvier 2015. Par ailleurs, l’entreprise bénéficie d’un étalement sur neuf ans des créances restant dues, dont le montant s’élève à 2,5 M€.
Outre l’apurement du passif, le projet retenu permet de maintenir l’activité de ce spécialiste des solutions intégrées de télésanté, ainsi que les emplois, sur son implantation actuelle de 1 000 m2 du Parc Stélytec. Durant la période de redressement, H2AD a bénéficié de plus de 1,7 M€ d’apports en comptes courants de la part de ses actionnaires. L’entreprise créée en 2005, dirigée par Paul Verdiel et Jean-Michel Souclier, a vu son chiffre d’affaires passer de 1,2 à 1,5 M€. Un quasi-triplement de l’activité est attendu sur l’année en cours, avec une prévision de 4,3 M€. Sur les exercices suivant le rythme devrait être se ralentir, avec une croissance moyenne de 15 %, pour atteindre un peu plus de 7 M€ en 2017.
Le développement des produits et services mis au point par l’entreprise ligérienne est très capitalistique, car plus de 20 M€ y ont déjà été investis, en huit ans, par ses actionnaires. Au rang desquels figurent le fonds d’investissement Gemmes Venture, le groupe des soins médicaux techniques à domicile S2A ou encore SFR Développement, filiale de l’opérateur de téléphonie mobile.
Pour la PME d’une quarantaine de salariés, qui travaille déjà pour plusieurs CHU et collectivités, le décollage de l’activité sur 2014 repose sur le début de la commercialisation de la dernière version de son boitier Twitoo Network. Elle doit en livrer à la société S2A, dès cette année, 22 000 exemplaires mis au point avec des sociétés telles que STMicroelectronics.

Denis Meynard



À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide