Fermer la publicité

Sainte Paule en Beaujolais

Rhône le 13 juillet 2014 - La Rédaction - Beaujolais - article lu 830 fois

Sainte Paule en Beaujolais
(D.R.)

Constructions limitées Aujourd’hui, la commune est essentiellement viticole, avec une vingtaine d’exploitations, dont 2 font également de l’élevage, et un GAEC produit du fromage.

Constructions limitées

Aujourd’hui, la commune est essentiellement viticole, avec une vingtaine d’exploitations, dont 2 font également de l’élevage, et un GAEC produit du fromage. Le village est classé en zone de montagne pour l’élevage, de ce fait quelques bois se trouvent sur les hauteurs.?Jusqu’à 2008, la commune était en RNU (Régime National Urbanisme), c’est-à-dire que tout le monde pouvait construire n’importe où. La municipalité a remédié à cette situation, en faisant une carte communale, de manière à ne laisser que 3 terrains constructibles.
Depuis 1980, l’école de 2 classes pour 50 élèves est dans ses propres bâtiments, car auparavant, elle occupait ceux de la mairie, mais une troisième va probablement devoir être ouverte assez rapidement, et devra réintégrer les locaux de la mairie, qui elle émigrera dans un appartement de l’ancienne cure, aujourd’hui en location. Un autre appartement communal est situé au-dessus de la mairie. Il n’y a pas de crèche à Sainte Paule, mais plusieurs nourrisses

La municipalité enclenche l’évolution

En 2008, avec l’aide de la municipalité qui a acheté les murs, le fonds de commerce et la licence 4, un multiservice café restaurant a été ouvert, auquel la cantine de l’école est attenante, et de ce fait bénéficie de la cuisine du restaurant. Deux appartements à loyers modérés ont été créés à l’étage du bâtiment.
Dans la salle des fêtes qui vient d’être refaite, une pièce est réservée à la dizaine d’associations de la commune, qui participent grandement à l’animation du village.
La commune peut se dire touristique, il y a beaucoup de marcheurs ; un restaurant, 2 gites et 2 chambres d’hôtes sont là pour les accueillir.
Sainte Paule fait partie de la Communauté de Communes Beaujolais Pierres Dorées qui rassemble 34 villages. Le maire trouve que cela n’est pas cohérent, car trop grand. « En effet, avance-t-il, les enfants de l’école de Sainte Paule n’iront pas à la piscine à Anse ! »
La municipalité souhaite que la commune n’évolue pas trop vite, car elle désire garder son authenticité et son identité rurale.



Une chartre retrouvée stipule que l’église  qui était une dépendance du prieuré de Saint-Laurent d’Oingt, donc de l’Abbaye de Savigny, date de 1078. De cette époque subsistent l’abside, et un pilier. Au XVe siècle, le clocher a été reconstruit et la nef prolongée dans le style gothique flamboyant. A cette époque fut placé le très beau bénitier sculpté. Afin de mettre une horloge, le clocher a été surélevé en 1936, et son toit plat devint pointu. La dernière restauration des voûtes et des piliers date de 1979. Depuis peu, l’église serait dans sa totalité, classée aux Monuments Historiques.


Nombre d’habitants : 330
Surface communale : 800 ha dont 90 de vigne, car beaucoup ont été arrachées
Dénivellation : 250 à 730 mètres
Budget de fonctionnement et d’investissement : 580.000 €. La municipalité veut serrer le premier pour transférer les sommes au second.

Bruno Lépine



À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide