Fermer la publicité

Saint-Quentin-Fallavier : Hôtel de Ville, dernière ligne droite

Isère le 15 mars 2015 - J.S. - Nord-Isère - article lu 325 fois

Saint-Quentin-Fallavier : Hôtel de Ville, dernière ligne droite
DR

Un nouvel Hôtel de Ville à Saint-Quentin Fallavier : ce n'était pas du luxe ! En effet, l'actuelle maison commune, pour aussi élégante qu'elle soit avec sa façade colorée, ne répond plus aux besoins d'une petite ville qui tutoie le seuil des 6 000 habitants.

A la démographie s’ajoute une activité économique d’importance avec la présence d’entreprises prestigieuses comme le traiteur Pierre Martinet, les Messageries lyonnaises de presse, Morin Logistique, le Suédois Ikéa, Sigma Aldrich chimie, Total raffinage, le centre de recherche du cimentier Lafarge, Valéo équipements et beaucoup d’autres.

La gare autoroutière de l’A43 et le centre pénitencier sont également implantées sur le territoire de Saint-Quentin-Fallavier, commune où l’on dénombre autant d’emplois que d’habitants ! C’est pour répondre aux besoins communaux (et on comprend qu’ils soient d’importance) que la municipalité de Michel Bacconnier a lancé le projet d’un nouvel hôtel de Ville. Sur un projet du cabinet architectural Archipel (Grenoble), le chantier a été engagé il y a deux ans, à quelques dizaines de mètres de l’actuelle mairie et de l’église, au cœur historique du bourg.

D’un coût de 4,5 M€, le nouvel Hôtel de Ville, en cours de finition, devrait être mis en service au printemps. Pour ce bâtiment résolument contemporain, qui se joue du terrain,  les concepteurs ont pris le parti de la qualité environnementale avec, en particulier, des matériaux spéciaux pour les façades, un portrait d’une Marianne ornant l’une d’elles. L’ouverture prochaine du nouvel hôtel de ville saint-quentinois se traduira par de meilleures conditions de travail pour les employés municipaux avec le regroupement sous un même toit de plusieurs services ainsi que par un accueil de qualité pour les administrés.
                                                                                          J.S.



À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide