Fermer la publicité

Saint-Nizier-sous-Charlieu : entreprises, châteaux et oeuvres d'art

Loire le 10 juillet 2014 - Louis Pralus - Actualités - article lu 1509 fois

Saint-Nizier-sous-Charlieu : entreprises, châteaux et oeuvres d'art
(D.R.)

Saint-Nizier-sous-Charlieu est connu par son cloître des cordeliers et ses vitraux de Théodore-Gérard Hanssen mais c'est aussi un village industriel avec une grande zone d'activités communale, qui offre quelque 500 emplois.

Jean-Victor Thevenet, le maire, fait le calcul : « La taxe professionnelle des entreprises c'était 400 000 € ; aujourd'hui les différentes taxes de compensation représentent encore le tiers du budget de la commune. Ce n'est pas une commune pauvre ! » Il se réjouit d'une nouvelle extension d'activités dans la zone. « Il y a un projet privé de 7 lots pour des commerces qui n'existent pas ou n'existent plus à Charlieu. L'ouverture devrait se faire au 1er semestre 2015. » Projet privé, projet municipal aussi. La boulangerie est mise en vente. Elle devrait être reprise par des jeunes originaires d'Avignon. Si cela se fait la mairie propose de reconstruire la boulangerie au centre du village, au bord de la départementale. C'est un commerce qui vit bien, assuré de la clientèle du restaurant scolaire, de la maison de retraite et du restaurant du bourg. Celui-ci vient aussi de changer de mains et il propose des repas typiques, recettes de la grand-mère du jeune chef ! Un autre restaurant s'est ouvert « Six prés d'ici » à Rongefer qui propose une cuisine de produits locaux et des fermes de la région.
Le village est vivant parce qu'il est composé d'une population jeune avec beaucoup d'enfants, parce qu'il est sur le chemin de Compostelle, parce qu'il a des circuits de randonnée intéressants, parce qu'il abrite des œuvres d'art exceptionnelles. L'école publique reçoit 150 enfants et l'école privée 80 ; le restaurant scolaire commun aux deux écoles sert chaque jour 110 à 115 repas ; la garderie est également commune aux deux écoles. Tout cela occupe huit salariés communaux. Les habitant trouvent sur place commerces, artisans et un relais Poste assuré par la coiffeuse. Les agriculteurs sont au nombre de 6 ou 7. Ils pratiquent l'élevage charolais. M. le maire précise que ce sont des petites exploitations parce que la commune était une commune viticole, composée de petites superficies.
Ce village vaut le détour pour plusieurs raisons. Parmi celles-ci : les 15 vitraux de l'église du grand  maitre-verrier Théodore-Gérard Hanssen, rénovateur de l'art du vitrail en France, créateur de vitraux pour Notre-Dame de Paris, la cathédrale de Richemont aux Etats-Unis, la basilique du Sacré-Cœur à Montmartre, l'église Saint-Etienne à Roanne, l'église Saint-Maurice à Saint-Jean-Saint-Maurice, le séminaire  Saint-Gildas-de-Charlieu... Réfugié en 1941 à Roanne, il y resta. Il mourut en 1957 et il repose dans le cimetière de Saint-Nizier-sous-Charlieu. On appréciera aussi un grand tableau du peintre Christian-Henri Roullier (décédé en 1926), au-dessus de la porte d'entrée de l'église, reproduisant les apôtres avec le visage des gens du village. Quant au peintre Roger de La Fresnay, né au Mans, mort en 1925, il venait ici dans la propriété de sa grand-mère où il avait un atelier. Peintre de facture moderne ses œuvres laissaient indifférents les villageois. C'est ainsi qu'on a retrouvé dans les années 1960 un  lot de toiles données au régisseur, roulées et oubliées dans un grenier !
Si on aime marcher, on partira sur un  circuit au départ du bourg et l'on croisera un ou plusieurs des 11 châteaux de la commune : châteaux Carillon (salle de concerts, de conférences), du Mont, de Montfort, de Beauvernay (ayant appartenu au peintre de la Fresnay), du Prieuré (où vécut le peintre Roullier), de la Grange-Jobin, de Rongefer, des Cours, d'Avenas, des Egrivets, château Place (maison de retraite)... On ira aussi jusqu'à la Madone, au-dessus du village, d'où le point de vue s'étend sur 30 clochers et où on peut lire le paysage sur une table d'orientation. Cette madone a été élevée en 1888, à la suite d'un vœu des vignerons après le phylloxera. On y célèbre toujours le 8 septembre, le samedi soir le plus proche.

Louis Pralus


Carte d'identité :

Population : 1 708
Gentilé : saint-nizerots
Superficie : 1 283 ha
Altitude : de 271 à 373 m
Communauté de communes : Charlieu-Belmont
Célébrités : les peintres Christian Rouillet et Roger de La Fresnay, le maitre-verrier Théodore-Gérard Hanssen



À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide