Fermer la publicité

Saint-Martin-la-Sauveté : un village d'Histoire et… d’emplois

Loire le 05 juin 2014 - Louis Pralus - Actualités - article lu 513 fois

Saint-Martin-la-Sauveté : un village d'Histoire et… d’emplois
(D.R.)

Saint-Martin-la-Sauveté fut renommée par les pères salésiens du château d'Aix.

Leur maison, ouverte en 1917 dans une propriété de la baronne de Rochetaillée, fut  école technique où on apprenait agriculture et boulangerie en même temps qu'école cléricale. Elle ferma en 1957. C'était un lieu de promenade pour tout le Roannais et un lieu de rendez-vous pour les grandes fêtes religieuses. Elle devint ensuite  institut spécialisé pour handicapés mentaux. Aujourd'hui, l’Isef (Institut spécialisé d'éducation et de formation) Château d'Aix reçoit une centaine de jeunes de 12 à 20 ans qui apprennent horticulture, maçonnerie,  mécanique, entretien. Le château a brûlé en 1971. Pour le maire, Marius Daval, « c'était par sa configuration une réplique du château de la Bâtie d'Urfé. » Le souvenir du père Lachaize et des salésiens est  perpétué par un mémorial à quelques pas du bourg.
Le village cultive son histoire avec la maison des traditions (ouverte en juillet et août), reconstituant un atelier de sabotier, forgeron, maréchal-ferrant. Avec ses quatre circuits de randonnée, dont un de 9 km mène sur les restes des mines de Corent et leur galerie habitée par les chauve-souris. Un autre conduit sur la voie romaine et aux Cornes d'Urfé ; un autre encore passe par le hameau de La Sauveté avec sa maison-forte des chevaliers de Malte et où un belvédère permet une vue à 360°.
Saint-Martin-la-Sauveté est aussi un village qui offre 250 emplois. L'agriculture y est forte avec 40 exploitations dont 22 en activité principale ; elle se partage entre lait et élevage : charolais, limousin, salers. Une ferme conditionne la viande salers vendue sur place, une autre les charcuteries, volailles, fromages. On trouve également un gros élevage de moutons et  un maraichage bio qui tient deux éco-gîtes. La commune possède 5 gîtes à la campagne. Le bourg, très vivant, offre épicerie, boulangerie, boucherie, restaurant, cafés, quincaillerie-mercerie, coiffeuse, maison médicale et une maison de retraite communale gérée par le CCAS avec 23 résidents. Deux écoles sont présentes : l'une en RPI avec Ailleux et Cezay de 90 enfants dont 50 à Saint-Martin-la-Sauveté et une école privée d'une quarantaine d 'élèves. Le restaurant scolaire, livré par le restaurant du village, fait un menu bio une fois par semaine et   sert des produits locaux. Une micro-crèche s'est ouverte aussi depuis 2011.
L'artisanat représente tous les métiers du bâtiment ; s'y ajoutent deux entreprises de travaux publics et travaux agricoles, une fabrique de cercueils « La qualité B », une usine d'injection plastique, une boucherie-salaison, un peintre-décorateur créateur de trompe-l'œil. S'est installée encore il y a 2 ans : Logicub, fabricant de petites caravanes-magasins pour commerçants ambulants.
La fête du village, sur 4 jours (dernier week-end de juillet), est l'une des plus importantes du Roannais : confection de chars fleuris par les hameaux, spectacle (pompiers de Paris ou cascadeurs ou encore plongeurs), concours de pétanque, manèges et forains, paella géante, feu d'artifice. La foire (dernier samedi d'avril) avec bovins, moutons, volailles draine beaucoup de visiteurs  aussi avec son repas foire dans tous les cafés.

Louis Pralus                                    


Carte d'identité

Altitude : de 400 à 900 m
Gentilé : Saint-Martinois
Population : 1 028 habitants
Superficie : 3 000 ha dont 700 de bois
Intercommunalité : Vals d' Aix et d'Isable
Célébrité : Le père Lachaize né au château d'Aix, confesseur de Louis XIV.  Il donna son nom au célèbre cimetière parisien ; propriété lui ayant été offerte par le roi.



À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide