Fermer la publicité

Saint-Just-Saint-Rambert - Duel sur les bords de Loire

Loire le 13 mars 2014 - Xavier Alix - Agglomération stéphanoise - article lu 653 fois

« Union pour Saint-Just-Saint-Rambert » est composée à 50 % de l’équipe en place. Sur le bilan, « l’ensemble des propositions ont été réalisées, l’endettement est revenu au niveau de 2004, la fiscalité a un peu augmenté mais moins que la moyenne départementale. » Côté impôts, le défi à venir sera « la maîtrise ».

Les baisser ? « Illusoire avec les transferts de compétences et baisses de dotations de l’État. » Axe n°1 du projet : « préserver le cadre de vie. » L’améliorer aussi : « les bords de Loire, les entrées de ville.» Rendre la ville plus attractive, c’est pour O. Joly, bien sûr faciliter l’initiative économique, les commerces en lien avec l’agglomération mais aussi créer « une vraie salle de spectacle et favoriser le développement touristique autour de nos atouts : la Loire, le vieux Saint-Rambert. » Sa liste propose une ville plus adaptée à tous : «  référents santé et plus d’activités pour les plus âgés ; nouveau city stade et pistes BMX ou de skatepark pour les jeunes. » Enfin, « nous travaillerons sur des transports en commun avec l’agglo mais aussi à des pistes cyclables plus cohérentes et des parkings de covoiturage. »
Seule face à la majorité, la liste menée par Marie-José Faure : « Avec vous, un projet citoyen et solidaire ». A défaut de soutien officiel de partis, elle se veut une  « union de gauche » : « des non encartés comme moi mais aussi des personnes PS, PC, Parti de gauche, écologistes, détaille M.-J. Faure, ex n°2 de la liste de 2008 menée avec le même esprit par le socialiste Philippe Boyer. « Nous rassemblons des gens aux valeurs de gauche réfléchissant ensemble depuis longtemps mais ne voulons pas dépendre d’un parti susceptible d’imposer une décision contraire à la réalité du terrain ». Celle-ci est marquée, dit la candidate, par un manque d’accessibilité aux équipements : « le pôle culture, la médiathèque, je ne les remets pas en cause mais encore faut-il pouvoir y aller. Des années que l’on propose des transports en commun : à part une petite navette pour le Club du 3e âge, la réponse a toujours été “non“. » Plus globalement, « le quotidien et ses besoins ne sont pas assez pris en compte. Les gens doivent être plus consultés, qu’on aille au devant d’eux. D’où l’idée de conseils de quartier. » Sinon, « il manque un développement touristique et une saison culturelle plus ambitieuse, des salles pour le théâtre, la musique, le pôle culturel n’est occupé que par la MJC. » M.-J. Faure insiste enfin sur la défense des services publics source - aussi - d’attractivité.

Xavier Alix


Carte d’identité

Population légale : 14 135 habitants
Variation (2006-2011) : - 674 habitants
Superficie : 40,6 km2
Revenu déclaré moyen net/foyer fiscal (2009) : 27 070    €
Taux de chômage (2009) : 7,3 %
Nombre d’établissements actifs (2010) : 1 041
Maire sortant : Alain Laurendon
1re élection en qualité de maire : 2001



À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide