Fermer la publicité

Saint-Jean-Bonnefonds, urbaine et campagnarde

Loire le 06 novembre 2014 - Florence Barnola - Actualités - article lu 1262 fois

Saint-Jean-Bonnefonds, urbaine et campagnarde
(D.R.)

Jadis minière et passementière, en atteste les amicales laïques sport-boules et la création d’une Maison de la Passementerie il y a une dizaine d’années, Saint-Jean-Bonnefonds s’inscrit aujourd’hui pleinement dans le développement économique de Saint-Etienne Métropole.


Sur le sol saint-jeandaire sont localisées deux zones d’activités porteuses de projets importants. Citons en premier lieu Métrotech, requalification de l’ancien site du CHU. Au départ il s’agissait d’y implanter des entreprises de haute technologie. « Au fil des années les choses n’ont pas été aussi simples, raconte le maire Marc Chavanne Aujourd’hui le site représente 30 ha, mais dans les faits 20 ha sont utilisables dont 10 ha sont déjà occupés. » Qualifié de green park parce que boisé, Métrotech réunit des entreprises tertiaires comme le centre d’appel Acticall ou la centrale d’achats jardinerie Nalod’s ainsi que des pépinières d’entreprises. S’y trouve aussi un amphithéâtre et 900 m2 d’espaces divers, gérés par la société Capéa, pour recevoir colloques et séminaires. « L’objectif que nous nous sommes fixés avec Georges Ziegler, vice-président de Saint-Etienne Métropole en charge de l’économie, c’est une occupation de la surface à 80 % d’ici 2018. » Pour cela des actions vont être menées avec des investisseurs et également sur le site en lui-même en poursuivant la réhabilitation de certains bâtiments et en favorisant les accès au site. L’autre zone d’activités est celle du Pont de l’Âne-Monthieu partagée avec Saint-Etienne. « Suite au désengagement de Casino sur ce sujet, il a fallu tout reprendre. Nous sommes repartis sur un appel à projets où 9 candidats ont postulé et 4 ont été retenus pour concourir. En juin 2015, nous connaîtrons le projet choisi par l’Epase. Ce seront des commerces et du service sur 70 000 m2.» 150 M€ seront investis sur cette zone qui serait livrée en septembre 2018. « Cela sera intéressant en terme d’emplois, d’abord pour la construction et ensuite sur le site même. »
Depuis le Plan Local d’Urbanisme (PLU) de 2004, de nombreuses constructions, majoritairement de l’habitat, ont été effectuées. «  Nous allons engager dans les prochains mois une démarche de refonte de notre PLU. Nous voudrions faire du multi-générationnel, des éco-quartiers… Nous voulons aussi maintenir un tissu agricole relativement important. » Pas si simple d’imaginer un plan d’urbanisme dans une commune couverte à 47 % par des problématiques minières. « On va plutôt aller vers de la densification et non l’extension. »
Bien qu’urbaine Saint-Jean-Bonnefonds garde toutefois son autre spécificité, la ruralité d’une partie de son territoire. « Il doit rester environ 5 exploitants à temps complet sur la commune avec des surfaces importantes. Nous voulons maintenir un bon niveau d’activités agricoles et permettre la pérennité des exploitations. »
Le bien-vivre ensemble saint-jeandaire se fait aussi au niveau du tissu associatif. « Notre commune est très vivante avec beaucoup d’associations sportives et culturelles. » Est en train de finir de se construire la nouvelle salle sportive et festive, cette partie est financée conjointement avec Sorbiers, qui sera mise en service en septembre 2015. Le gymnase représentera 2 500 m2. Les activités sportives au sein de la commune sont nombreuses, un office municipal des sports a d’ailleurs été créé le mandat précédent dans lequel Marc Chavanne était adjoint.  «  Notre credo est "le sport à tous les âges de la vie". Aujourd’hui nous avons pour exemple 1 500 licenciés sportifs avec en particulier deux gros clubs le foot et le basket. »

Florence Barnola


Gentilé : Saint-Jeandaire
Population : 6 522 habitants
Altitude : De 418 m à 663 m
Superficie : 1 150 ha
Intercommunalité : Saint-Etienne Métropole
Scolarité : 3 groupes scolaires publics et un privé
Culture : la Trame, la médiathèque et la Maison de la Passementerie
Villes et villages fleuris : 1 fleur



À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide