Fermer la publicité

Saint-Genest-Malifaux : Carrefour saisit la CNAC

Loire le 07 octobre 2015 - Denis Meynard - Commerces - article lu 1727 fois

Saint-Genest-Malifaux : Carrefour saisit la CNAC
©Denis Meynard - Le magasin prévu dans le Pilat est un Carrefour Compact de près de 1 000 mètres carrés.

Le maire de la commune du Pilat se rendra à Paris pour exprimer le point de vue des élus et des commerçants sur le projet de Carrefour Contact.

Un mois après l’avis négatif émis par la Commission départementale d’aménagement commercial de la Loire sur le projet d’implanter un magasin Carrefour à Saint-Genest-Malifaux, le groupe de distribution est reparti à l’offensive en saisissant la Commission nationale d’aménagement commerciale. Le maire de la commune du Pilat, Vincent Ducreux, se rendra à Paris pour exprimer le point de vue des élus et des commerçants opposés au projet, lorsque la CNAC siègera, d’ici la fin octobre. Localement on n’est pas surpris de l’appel, estimant que Carrefour agit dans une logique économique et financière, sans se sentir concerné par l’aménagement du territoire. Si le groupe obtient gain de cause à Paris sur l’aspect commercial, le volet urbanistique sera ensuite traité, notamment la demande de permis de construire.

La rencontre programmée le 2 septembre à la mairie de Saint-Genest-Malifaux entre plusieurs dizaines de commerçants de la commune et des environs et le représentant de la branche Carrefour Proximité Sud-Est en charge du projet n’a pas eu lieu. Elle a été annulée la veille à l’initiative de ce dernier. Bruno Moratinos a envoyé un courriel à la mairie indiquant qu’il préférait attendre que le climat soit « apaisé ».

Parmi les commerçants, Isabelle Courbon, qui dirige le magasin IDK Do, se déclare déçue de cette volte-face de dernière minute, « d’autant plus qu’on était tout à fait serein. On continue à distribuer notre pétition qui a recueilli plus de 5 500 signatures », déclare-t-elle. Soulignant que « ceux qui comme nous ont fait le choix de vouloir vivre à la campagne voudraient conserver leur cadre de vie appréciable. Ce modèle de magasin on le connaît car Saint-Just-Malmont et Dunières ont leur centre-bourg impacté par la présence d’un Carrefour Market ». Interrogé, le représentant de l’enseigne s’est borné à souligner que dans le cas de Saint-Genest-Malifaux il s’agit d’un « magasin de plus petite taille, un Carrefour Contact », d’un format inférieur à 1 000 m2.

Denis Meynard



À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide