Fermer la publicité

Saint-Etienne vue à travers ses maires

Loire le 04 décembre 2015 - Florence Barnola - Actualités - article lu 138 fois

Saint-Etienne vue à travers ses maires
FB - Les historiens travaillent actuellement à nouveau ensemble sur un 2e projet en rapport avec Saint-Etienne

« Les Maires de la “grande ville ouvrière“ » de Jean-Michel Steiner et Gérard-Michel Thermeau égrène deux siècles et demi d'histoire de Saint-Etienne au travers de l'oeuvre et la vie de plus de 100 maires. L'ouvrage des deux historiens montre l'évolution démographique, économique, et urbanistique de la ville jusqu'à nos jours.

Entre 1778 et 2015, le dictionnaire biographique présente les notices de 103 maires dont certains sont restés en fonction moins d’un mois et d’autres plus d’un mandat. Pour le premier ouvrage écrit ensemble, Jean-Michel Steiner et Gérard-Michel Thermeau ont porté leur choix sur les édiles stéphanois depuis le premier magistrat d’un Saint-Etienne embryonnaire satellite de communes suburbaines (Jacques Neyron élu en 1778) au maire-président d’une métropole de 43 communes (Gaël Perdriau élu en 2014). « Il y a eu des maires avant, depuis le début du XVIIIe siècle, mais c’était un titre que l’on achetait. En 1778, pour la première fois quelqu’un assume la charge, les fonctions de maire », explique  Gérard-Michel Thermeau. « C’est un livre de l’histoire du temps présent, ajoute Jean-Michel Steiner, dans lequel se trouvent quatre ou cinq maires toujours vivants. »

Les personnalités sont répertoriées de façon chronologique, par leur vie, leur engagement politique, et leurs actions. Les nombreuses illustrations, parfois inédites, sont issues des archives personnelles des auteurs. Les archives municipales et le Musée d’Art et d’Industrie se comptent parmi les contributeurs.

Le titre de l’ouvrage reprend une expression de Louis Soulié, maire dans l’entre-deux guerres, « Il désignait Saint-Etienne comme la grande ville ouvrière, il nous semblait que c’était une identification importante pour cette ville, même si aujourd’hui cela peut paraître obsolète », indique Jean-Michel Steiner. « Saint-Etienne était une grande ville du travail, c’est souvent sous cet angle économique et social qu’est abordée son histoire, l’originalité de ce livre est d’avoir une approche plus politique au travers du destin des maires successifs. D’où le sous-titre (Une autre histoire de Saint-Etienne, Ndlr) », conclut Gérard-Michel Thermeau.

Florence Barnola

Les maires de la “grande ville ouvrière“. Une autre histoire de Saint-Etienne de Jean-Michel Steiner et Gérard-Michel Thermeau, Publications de l’Université, 346 p, 22 €



À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide