Fermer la publicité

Saint-Etienne - Visitation : rénovation à méditation

Loire le 20 novembre 2014 - Xavier Alix - Agglomération stéphanoise - article lu 609 fois

Saint-Etienne - Visitation : rénovation à méditation
Un bâtiment très vétuste situé rue de la Résistance (D.R.)

La délibération avait fait bondir Florent Pigeon lors du conseil municipal d’octobre : « cela coûtera forcément beaucoup plus à la Ville, plus de 100 000 €.

Nous le démontrerons.» Dans le collimateur de l’opposant socialiste et ex adjoint à l’urbanisme, la résiliation de la maîtrise d’œuvre de l’ancien monastère de la Visitation. Bâtiment inoccupé et très vétuste de la rue de la République appartenant à la mairie.
Une délibération en octobre a validé l’abandon pour « motif d’intérêt général » contre un dédommagement de 5 657 € au groupement engagé sur un marché à 220 000 € HT pour des études préalables (diagnostic de sécurité, normes, projet) sous la précédente mandature. La municipalité songeait en effet rénover son bien pour y installer l’école de musique et le Mémorial de la Résistance contraints de quitter les Ursules à terme en raison du projet, ô combien polémique, envisagé sur ces derniers. « C’était mettre la charrue avant les bœufs que d’investir sur un déménagement à la Visitation alors que le projet des Ursules n’était ni chiffré, ni arrêté. Nous préférons ajourner. Mais le travail d’étude déjà effectué - 100 000 € sur 220 000 € - n’ira pas à la poubelle », explique le maire Gaël Perdriau. Il sera conservé en attendant que le projet de la nouvelle majorité sur les Ursules soit élaboré. D’ici 5 ans.
Réaménager le monastère tel qu’envisagé par ces études en question aurait au final coûté à la Ville 2,5 M€. « Le travail déjà effectué a répondu à un cahier des charges précis : seuls 20 000 € étaient consacrés au diagnostic sécurité et normes, explique de son côté Florent Pigeon. Le reste concernait l’aménagement exigé par la venue de l’école de musique et du Mémorial. Aussi, soit, le travail est quasi repris dans les mêmes formes, en tout cas sans l’arrivée d’autres structures et en espérant, que dans 5 ans, les normes n’aient pas bougé, soit le cahier des charges est modifié. Et là, il faudra tout annuler et refaire un appel d’offre. Ce qui coûtera au final beaucoup plus que 5 600 €. »

Xavier Alix



À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide