Fermer la publicité

Saint-Etienne : vente exceptionnelle de 360 photos de Félix Thiollier

Loire le 15 avril 2014 - Florence Barnola - Agglomération stéphanoise - article lu 1813 fois

Jeudi 17 avril, plus d’une centaine de photographies possédées par la famille de Félix Thiollier ont été vendues, de 100 € jusqu’à 3 100 € pour « un paysage de la plaine du Forez » datant de 1880.

Beaucoup de tirages sont partis entre 500 et 1000 €, un grand nombre également entre 1 000 et plus de 2 000 €, on notera par exemple une photographie de 1875 du peintre Ravier au bord d’un étang partie pour 1 300 € ou un chemin dans la neige de 1871, exposé en 1995-1996 au Musée d’art moderne de Saint-Etienne, vendu 1 800 €.

Cette vente exceptionnelle à l’Hôtel du Marais, a eu lieu sous l’égide des commissaires-priseurs Me Agnès Carlier et Me Dominique Imbert, assistés de l’expert Viviane Esders. « Entre pittoresque et naturalisme, Félix Thiollier porte son regard sur une nature simple mais difficile à maîtriser. Il capte avec acuité la matière des rochers, la légèreté des branchages et la fluidité des cours d’eau. Son attirance très prononcée pour la forêt le mène vers une expressivité dramatique des contrastes lumineux mettant par exemple en valeur un tronc d’arbre majestueux qui s’élance vers le ciel tel une ligne verticale dessinée dans un paysage d’hiver. »

Cela fait 100 ans cette année que Félix Thiollier est mort. Ami des frères Lumière et du peintre François-Auguste Ravier, le photographe originaire de Saint-Etienne fait l’objet d’une redécouverte depuis une vingtaine d’années. Il est reconnu comme un maître de la photographie de paysage de la deuxième moitié du XIXe siècle et dans le mouvement du retour à la nature. Pendant 50 ans, à partir de 1860, il a parcouru et photographié les chemins, des bords de rivière et des sous-bois du Forez et de Saint-Etienne. Grand observateur de la nature, il a voulu retranscrire le paysage avec modernité, utilisant des cadrages contemporains. Le photographe a été auteur et illustrateur de nombreux ouvrage dont « Forez pittoresque et monumental » deux volumes publiés en 1889 avec pas moins de 980 illustrations. Trente-trois autres publications verront le jour.Ses œuvres ont été exposées au Musée d’Art Moderne de Saint-Etienne en 1995 et n’ont jusqu’à aujourd’hui cesser d’aller de musée en musée. La dernière exposition en date étant une rétrospective au Musée d’Orsay l’année dernière. On trouve également des pièces conservées dans les grandes collections internationales : au Museum of Modern Art de New York, au Museum of Modern Art de San Francisco, au Paul Getty Museum de Santa Monica.

Ce jeudi 17 avril, 360 photographies possédées par la famille sont mises en vente à l’Hôtel du Marais, l’événement est organisé par les commissaires-priseurs Agnès Carlier et Dominique Imbert, ainsi que par l’expert Viviane Esders. « Entre pittoresque et naturalisme, Félix Thiollier porte son regard sur une nature simple mais difficile à maîtriser. Il capte avec acuité la matière des rochers, la légèreté des branchages et la fluidité des cours d’eau. Son attirance très prononcée pour la forêt le mène vers une expressivité dramatique des contrastes lumineux mettant par exemple en valeur un tronc d’arbre majestueux qui s’élance vers le ciel tel une ligne verticale dessinée dans un paysage d’hiver. »

Florence Barnola

360 tirages photographiques de Félix Thiollier en vente aux enchères. Jeudi 17 avril à 14 h à l’Hôtel des ventes du Marais au 62, rue des Docteurs Henri et Bernard Muller.

Voir aussi la galerie photos : Vente aux enchères au marais (14 avril 2014)



À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide