Fermer la publicité

Saint-Etienne : une augmentation limitée des tarifs municipaux

Loire le 19 janvier 2017 - La Rédaction - Agglomération stéphanoise - article lu 458 fois

Saint-Etienne : une augmentation limitée des tarifs municipaux

Avec la nouvelle année viennent les hausses de tarifs. La Ville de Saint-Étienne ne déroge pas à la tradition. Leur importance est toutefois limitée.

Ce n’est pas l’avis de Pierrick Courbon. Le conseiller municipal socialiste énumère les augmentations qu’il a relevées : 2 € pour la location d’une salle, 1 € pour la location d’une tennis à Rochetaillée, 8 cts pour une entrée à la patinoire, 10 cts pour une entrée à la piscine, 20 cts pour une journée au centre municipal de la Perrotière. Pour les tarifs des cantines scolaires, l’élu d’opposition reconnaît une stabilité sur les tranches de coefficient les plus basses, mais « relativement important pour les tranches supérieures ».

Mais c’est surtout la pénalité de 5 € pour les parents qui ont réservé un repas pour leur enfant mais ne l’ont pas décommandé à temps qu’il regrette. Il y voit une « injustice » qui représente l’équivalent de cinq repas scolaires pour les ménages au coefficient le plus bas.

Le maire Gaël Perdriau assume sa politique de faire payer l’usager et non le contribuable sur les tarifs municipaux. «  Le choix est de ne pas faire peser la charge publique toujours sur les mêmes. » Sur les cantines : depuis que ce système a été mis en place, c’est une tonne de nourriture par mois qui était jetée en 2014 qui ne l’est plus grâce au système de réservation mis en place. »



À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide