Fermer la publicité

Saint-Etienne : Un tramway nommé… « pharaonique » ou « structurant » ?

Loire le 14 octobre 2015 - Mathieu Ozanam - Agglomération stéphanoise - article lu 662 fois

Saint-Etienne : Un tramway nommé… « pharaonique » ou « structurant » ?
Capture d'écran - Quand Gaël Perdriau fait le bilan des visites ministérielles pendant le mandat de Maurice Vincent

Le conseil municipal de Saint-Etienne a vu le maire et son opposition débattre de l'opportunité de réaliser une 3e ligne de tramway. Alors que la ministre de l'Ecologie Ségolène Royal a apporté son soutien au projet.

C’est un sujet qui avait été abordé en conseil communautaire de Saint-Etienne Métropole, mais la 3e ligne de tramway concernant la ville centre, les débats entre partisans et opposants au projet ont pu reprendre sur l’opportunité de le réaliser.

Pour l’ancien maire socialiste Maurice Vincent qui s’exprimait au nom du groupe Saint-Etienne l’avenir ensemble, la réponse est définitivement négative. Et les motifs ne manquent pas pour dénoncer sa dimension « pharaonique ». D’abord sur l’aspect écologique de ce mode de transport : « quand on fait des projets surdimensionnés, on ne fait pas du développement durable car on génère des dépenses d’énergies pour les études et les travaux », le tramway étant « consommateur de matières premières ». D’autre part, Maurice Vincent estime que le coût, qui irait de 70 à 110 M€ selon lui, menacerait les finances de la Ville. « Nous ne sommes pas pour le gaspillage massif de l’argent des Stéphanois. » Autant de raisons qui lui font préférer un projet de « bus express », une sorte de BHNS (bus à haut niveau de service) allégé, qui relierait Montreynaud à La Métare. Si ce BHNS au coût estimatif de 42 M€ figurait dans son programme en 2008, il n’avait pu être réalisé « en raison de la situation financière de la ville ». Le bus express, lui, représenterait un montant de 20 M€. Des préoccupations qui ne sont pas de nature à faire changer d’avis l’écologiste Olivier Longeon qui y voit « un moyen d’écologiser cette ville » et pour cette raison, soutient la 3e ligne de tramway.

Le représentant du Front national, Gabriel de Peyrecave n’en perçoit que des désagréments et garde de mauvais souvenirs du chantier de la prolongation de la ligne vers Châteaucreux et le doublement de la voie cours Victor-Hugo. « La construction de la seconde ligne de tramway a marqué le début de la fermeture des commerces de la Grand’ rue. »

Maurice Vincent isolé chez les socialistes

Le maire Gaël Perdriau, qui présente en ce jour une délibération visant à préserver une bande de 100 m autour du futur tracé afin d’anticiper sur les éventuelles constructions d’opérations immobilières pouvant entraver cette extension, les arguments des opposants ne paraissent pas recevables. Il est vrai que la visite de la ministre de l’Ecologie, Ségolène Royal, samedi pour l’inauguration du stade Geoffroy-Guichard (lire p. 7) lui donne des arguments de poids. La ministre socialiste a en effet indiqué que l’Etat aiderait au financement de la 3e ligne.

« Le tramway a deux usages, expose Gaël Perdriau. Transporter des usagers, mais il présente aussi une fonction d’aménagement urbain et notre objectif est de travailler sur le quartier du Soleil qui n’a pas bénéficié d’aménagement depuis 40 ans. (…) Le potentiel d’urbanisme est important. » Le maire se fait ensuite un malin plaisir d’opposer à son prédécesseur Maurice Vincent l’avis de ses camarades de parti, les députés socialistes Régis Juanico et Jean-Louis Gagnaire, tous deux favorables au projet. Mais pas seulement : le maire socialiste de Strasbourg, Roland Ries, est aussi mis à contribution. L’ancien président du Gart (Groupement des autorités responsables de tranports) était venu en 2011 à Saint-Etienne à l’occasion de la journée des maires de la Foire économique. Il reviendra à l’invitation de Gaël Perdriau en sa qualité de président de  L'Atelier du tramway pour prononcer une conférence sur les bienfaits du tramway comme « levier d’aménagement du territoire ».

Mathieu Ozanam



À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide