Fermer la publicité

Saint-Etienne Terrenoire : les voyages et la peinture de Jérôme Géraci

Loire le 14 novembre 2014 - Georges Rivoire - Actualités - article lu 574 fois

Saint-Etienne Terrenoire : les voyages et la peinture de Jérôme Géraci
Le mur et la maison de Jérôme Géraci

Qu’à cela ne tienne ce sont pour la plupart des souvenirs de voyages, des œuvres gravées dans sa mémoire.

S’il a toujours peint ou orné tout ce qui peut l’être dans la maison, Jérôme Géraci a eu le déclic pour les « Merveilles du monde » à son retour d’un voyage à Paris. C’est ainsi qu’un beau matin de mai 2011, l’artiste a rejoint le mur avec seau, pinceaux et niveau pour une journée par thème où rien ne peut entraver son travail.

A partir d’une photo c’est le croquis au charbon de bois qui lui permet d’esquisser les contours avant la peinture. Pour la statue de la Liberté et sa couleur difficile à reproduire, elle reste à finir. Mais le plus délicat c’est la conservation. Un élément qui devrait inciter notre artiste à «en remettre une couche » ou faire autre chose, pourquoi pas Dali ? Pédagogue à ses heures, l’homme donne quelques indications pour les passants ou à l’attention des enfants qui fréquentent la rue, en route pour le Château de la Perrotière tout proche. Un exemple : les 8 851Km de la muraille de Chine. Il n’y a plus guère d’espace dans la maison pour donner cours à son talent ajoute son épouse qui prépare un nouveau voyage au long cours. Des voyages, c’est l’Ile de Pâques et son côté mystérieux que le couple adore.

Georges Rivoire

Retrouvez la galerie photos :

Le mur peint de Jérôme Géraci



À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide