Fermer la publicité

Saint-Étienne sur le chemin de la métropole

Loire le 11 juin 2015 - Daniel Brignon - Collectivités locales - article lu 535 fois

Saint-Étienne sur le chemin de la métropole
Daniel Brignon - Le président sur un ton de conviction

Conseil communautaire, « d'importance majeure » conviendront les conseillers, que celui qui s'est tenu mercredi 3 juin. Le dossier principal portait en effet sur une prise de nouvelles compétences par la communauté d'agglomération nécessaire pour prétendre se hisser au rang de communauté urbaine espéré pour le 1er janvier 2016.

Le choix d’évoluer vers une communauté urbaine a été fait lors d’un séminaire des maires le 20 novembre dernier avec une certaine urgence pour parvenir à ce statut au 1er janvier 2016, date de la création de la nouvelle grande région Rhône-Alpes Auvergne. Ce contexte institutionnel en mouvement pousse en effet l’agglomération stéphanoise à un statut plus affirmé et de premier plan dans cette région qui comprendra bientôt trois métropoles, Lyon en 2015, Grenoble en 2016 et Clermont-Ferrand à terme. Dans le nouveau dispositif institutionnel, « l’État déploiera ses politiques et moyens au plan régional et les régions distribueront aux métropoles », prévoit Gaël Perdriau, qui veut « prendre le train quand il est encore à quai », c’est-à-dire se positionner très rapidement en centralité forte sur la carte régionale en CU et dès que possible en métropole. Ce changement de statut est pour lui la condition qui permettra à l’agglomération de conforter son rayonnement et défendre ses acquis de centralité que constituent une université, un CHU…

Les compétences en jeu remontées à l’agglomération pour entrer dans le cadre de la CU sont l’urbanisme et l’aménagement, à travers les PLU et à terme le PLUI, la voirie, l’eau, l’énergie (distribution de gaz et électricité) confiée au Siel ; la création, extension et gestion des nouveaux cimetières, l’animation de la politique de la ville.

13 voix contre et 3 abstentions

L’ancien président socialiste de l’agglomération Maurice Vincent s’est déclaré « favorable fondamentalement » rappelant, comme l’avait souligné Gaël Perdriau en préambule qu’il avait été des sénateurs porteurs de l’amendement abaissant le seuil d’accès à la CU de 450 000 à 250 000 habitants rendant ainsi Saint-Étienne éligible. Plusieurs voix se déclarant favorables à cette évolution territoriale manifestaient leur inquiétude quant à sa mise en place opérationnelle, tel Raymond Joassard, maire de Sorbiers, Olivier Longeon élu Vert, préoccupé par l’éloignement du citoyen, Pascal Majonchi, maire de Saint-Paul-en-Jarez, interrogatif sur le gain financier et l’efficacité de ce transfert. Il était rejoint par Gérard Tardy, maire de Lorette, déplorant la précipitation : « on est dans le flou artistique sur toute la partie financière. Sans audit financier nous ne voterons pas ce transfert en l’état ». L’opposition franche à la délibération est venue des rangs communistes. Pour Christophe Faverjon, « la coopération intercommunale c’est faire ensemble ce qu’aucune commune ne peut faire seule, or ce qui nous est proposé est de remonter des compétences caractéristiques des communes. Il va en résulter une perte de proximité, de liberté d’action pour les communes, une augmentation des coûts ». Marie-Hélène Thomas souligne à son tour l’inquiétude des personnels transférés, et Vincent Bony, l’absence de direction au projet, qu’il propose de livrer au débat public et un référendum local.

La remontée de compétence a été approuvé avec 13 voix contre et 3 abstentions. Elle devra être entérinée par les conseils municipaux appelés à se prononcer dans les trois mois. Il faudra en séance de conseil communautaire de septembre rejouer la partie avec une délibération portant cette fois sur la transformation de la communauté d’agglomération en CU, à valider encore par les conseils municipaux les trois mois suivant. Juste le temps nécessaire pour que soit signé l’arrêté préfectoral portant ce changement avant le 1er janvier prochain.

Daniel Brignon



À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide