Fermer la publicité

Saint-Etienne - Saint-Victor/Loire : contrôler et informer les plaisanciers

Loire le 30 août 2014 - Emilie Massard - Agglomération stéphanoise - article lu 2327 fois

Saint-Etienne - Saint-Victor/Loire : contrôler et informer les plaisanciers
Deux opérations de contrôle fluvial ont été menées au cours du mois d'août sur la base nautique de Saint-Victor-sur-Loire. L'occasion pour les forces de l'ordre de rappeler les règles de bonne conduite pour que l'espace soit partagé par tous en toute sécurité.

Quasiment 380 bateaux sont en permanence amarrés au port de Saint-Victor-sur-Loire, tandis que les jours de beau temps, jusqu’à 1 500 personnes viennent profiter de la plage de sable de la zone nautique.

Même si le soleil a parfois manqué cet été, les baigneurs sont venus en nombre, grâce notamment à la navette mise en place par la Stas au départ du centre-ville de Saint-Etienne, qui a drainé jusqu’à 300 personnes par jour. Qu’ils soient à la nage, en pédalo, en bateau ou en planche à voile, baigneurs et plaisanciers doivent donc cohabiter en toute sécurité, et s’il n’y a pas de présence policière au quotidien, la préfecture de la Loire a décidé de mener plusieurs opérations de contrôle. Après un galop d’essai le 13 août, la brigade fluviale du Rhône, accompagnée par ses collègues de la Direction départementale de la sécurité publique de la Loire, est revenue procéder à des opérations le jeudi 21 août. Ces contrôles ont été dirigés vers les bateaux navigants sur le fleuve, visant les infractions liées au non-respect de la règlementation nautique sur un site protégé. Permis, cartes de navigation et équipements de sécurité étaient demandés aux bateaux motorisés. « D’une part l’objectif est de contrôler les matériels qui voguent sur le fleuve pour leur rappeler les règles nautiques, précisait Gérard Lacroix, secrétaire général de la préfecture de la Loire. Et d’autre part c’est aussi une opération de prévention pour apprendre à chacun à partager l’espace. Opération d’autant plus utile que la règlementation de la zone nautique va être modifiée par un nouvel arrêté en septembre. »

« Il faut que tout le monde cohabite en bonne intelligence » Jusqu’à présent, les jet-skis et autres engins de sport nautique de vitesse étaient interdits en-dehors de la pratique encadrée par les clubs habilités. L’arrêté préfectoral qui sera modifié en septembre, permettra la création de deux zones autorisées à la navigation jusqu’à 50 km/h, près du barrage de Grangent et du côté de Saint-Paul-en-Cornillon. « On a eu des informations concernant la présence de jet-skis ou de bouées tractées par exemple, note le major Serge Bonnet, chef de la brigade fluviale du Rhône. Si heureusement il n’y a jamais eu d’accidents, il y a déjà eu des alertes et quelques frayeurs. Il faut que tout le monde cohabite en bonne intelligence, c’est pourquoi on explique et on informe les utilisateurs de la base nautique, notamment sur les différentes zones, qui vont être modifiées avec l’arrêté en septembre. » Au cours de la première journée de contrôle, 4 bateaux ont été contrôlés par la brigade fluviale, et l’un d’entre eux a été verbalisé pour un défaut de documents. D’autres opérations de contrôle seront peut-être menées d’ici la fin de l’été, pour continuer à expliquer le nouvel arrêté aux plaisanciers.


Emilie Massard



À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide