Fermer la publicité

Saint-Etienne : Monoprix revient sur 1 500 m2

Loire le 09 mars 2015 - Denis Meynard - Commerces - article lu 1570 fois

Saint-Etienne : Monoprix revient sur 1 500 m2

L'enseigne haut de gamme leader du commerce de centre-ville va investir 5 M€ dans l'immeuble de la place du Peuple, qu'elle avait déserté depuis une vingtaine d'années.

Attendu depuis de nombreuses années, le retour de Monoprix dans le centre de Saint-Etienne interviendra « d’ici la fin de l’année », ont annoncé, lundi après-midi, de concert le maire de Saint-Etienne, Gaël Perdriau, et le président du groupe. Stéphane Maquaire a déclaré que l’enseigne généraliste ouvrira 1 450 m2 de surface de vente fin 2015, sur le site même qu’elle a quitté voici 20 ans.

Durant plusieurs mois de travaux, un investissement de près de 5 M€ sera réalisé dans l’immeuble qui borde la place du Peuple. L’enseigne qui fait son retour dans le centre de Saint-Etienne, où elle s’était installée en 1936, a signé le 9 mars un bail de location pour occuper trois niveaux de l’immeuble. La partie supérieure du bâtiment devrait être louée à usage de bureaux.

Gaël Perdriau a souligné que « l’installation de cette locomotive commerciale va dans le sens du regain d’attractivité sur lequel nous travaillons pour Saint-Etienne, qui va donner de la confiance à d’autres investisseurs et faire revenir des habitants. Cela pourrait accélérer l’arrivée d’autres enseignes dans le centre-ville ».

Evoquant ce retour « dans la capitale du design », Stéphane Maquaire a parlé d’un « grand jour » pour Monoprix. Il a souligné que la marque, qui exploite 300 magasins à cette enseigne en France, est en passe l’atteindre l’objectif qu’elle s’est fixée de revenir dans quatre grandes villes de l’Hexagone dont elle était absente : Toulon, Orléans, Metz et Saint-Etienne. Il a précisé que sur 1 500 m2, qui correspondent au format le plus courant de l’enseigne, « une offre large de 30 000 références, en alimentaire et non-alimentaire, sera proposée sous le même toit ». Il a indiqué que la gamme de produits du quotidien de cette enseigne haut de gamme serait proposée « à des prix mesurés ».

« Le recrutement de la trentaine de salariés de ce grand magasin ne sera pas réalisé sur CV, mais selon la méthode de simulation en partenariat de Pôle Emploi », a précisé Stéphane Maquaire. Il a indiqué que son groupe (détenu à 100 % par Casino depuis 2013) n’a, dans l’immédiat, pas d’autres projets d’ouverture de magasins dans la Loire. Tout en reconnaissante que Saint-Etienne, qui possède un Monop place de l’Hôtel-de-ville, mériterait la présence d’une boutique d’une autre de ses six enseignes spécialisée dans l’alimentation bio : Naturalia.

Denis Meynard



À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide