Fermer la publicité

Saint-Etienne Métropole va subventionner le sport de haut niveau

Loire le 09 octobre 2014 - La Rédaction - Collectivités locales - article lu 504 fois

« Attention : les critères exacts d'attribution des subventions restent à définir, nous continuerons à y travailler et à en débattre cet automne. » Roland Goujon, vice-président en charge des sports à Saint-Etienne Métropole reste prudent.

Mais il est désormais acté que l’agglomération accordera des subventions aux clubs de sport collectif situés sur son territoire et évoluant au plus haut niveau amateur. Entendre les clubs ayant leur meilleure équipe - féminine et/ou masculine (il peut donc il y avoir potentiellement deux subventions pour un même club) - jouant dans les divisions juste en dessous de celles professionnelles. « Et seulement à ce niveau pour l’instant », précise Roland Goujon.

Variation selon la discipline

Des niveaux officiellement amateurs mais qui, dans les faits, sont largement soumis à des exigences professionnelles. Il s’agit par exemple ce qui s’appelle en football le National, en basket et handball la Nationale 1 (N1) ou encore en rugby la Fédérale 1. Actuellement, deux clubs sont à coup sûr concernés : le Handball Saint-Etienne-Andrézieux et Saint-Chamond Vallée du Gier basket avec qui l’agglomération a déjà passé, pour la seconde année consécutive, un « contrat de prestation » : 75 000 € en 2014/15. Loin, bien sûr, de la somme du contrat avec l’ASSE dont nous ignorons si l’équipe 1 féminine pourrait rentrer ou non dans les critères de subventions (celle-ci joue en première division mais le football féminin n’est pas censé être professionnel en France). Pour chaque discipline collective en tout cas, une montée depuis le second rang amateur au meilleur niveau amateur donnerait automatiquement droit à ces subventions. « Mais les sommes devraient varier selon les disciplines, avertit Roland Goujon, selon nos évaluations - issues de nos débats en cours - des bénéfices d’attractivité. »
L’idée d’aider le sport collectif de haut niveau au nom de l’attractivité du territoire ne date pas d’hier : elle est en réflexion depuis la création de Métropole. Malgré les restrictions budgétaires ambiantes, la nouvelle mandature a décidé de franchir le pas. Les sommes accordées varieraient sur quelques dizaines de milliers d’euros. Il est très probable qu’elles ne dépasseront pas les 100 000 €. Les pistes envisagées sur les critères d’attribution fixes font penser à ceux du conseil général qui subventionne une équipe dès que le niveau est national. Le Département accorde par exemple 100 000 € au basket saint-chamonais (N1) mais 27 000 € au handball (N1). Dans son cas, rentrent en jeu des critères tels que le nombre de licenciés ou encore le nombre de divisions à franchir avant d’accéder au niveau national.

X.A.



À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide