Fermer la publicité

Saint-Etienne Métropole soutient l'université

Loire le 09 octobre 2014 - Daniel Brignon - Collectivités locales - article lu 536 fois

Saint-Etienne Métropole soutient l'université
L'université Jean-Monnet particulièrement soutenue par la Métropole (D.R.)

Le conseil communautaire a approuvé l'émission d'un nouveau pass de transports en commun de 10 voyages à 10 € au lieu de 12,5 €, autrement dit au coût de 1 € unitaire décliné également sur la recharge de la carte OùRA de 1 à 99 voyages.

Une nouveauté tarifaire accueillie avec satisfaction même si les élus socialistes estiment par la voix de Marie-Odile Sasso « que l’on pourrait aller plus loin dans la réduction des tarifs notamment d’abonnements qui touchent l’ensemble des familles ».
Interrogé sur l’hypothèse d’une nouvelle ligne de tram, Marc Petit, vice-président en charge de la mobilité durable, a confirmé la mise en place d’un comité de pilotage et d’un comité technique pour envisager cette infrastructure.

CFE : progressivité des bases

La CFE, cotisation foncière des entreprises, a été maintenue au taux constant de 28,81 % dans l’agglomération. Ce taux est multiplicateur de la valeur locative des biens des entreprises, sauf si celle-ci est très faible -  s’agissant des professions libérales, commerçants et artisans -  auquel cas une base minimale est retenue qui a été recalculée cette année par Saint-Etienne Métropole. On évalue à 13 000 entreprises assujetties à la CFE calculée sur une base minimale, en réalité six bases distinctes établies en fonctions de tranches de chiffre d’affaires. 10 000 d’entre elles verront leur impôt 2015 stable ou en régression, fait observer l’exécutif. Une légère progression des bases pour les entreprises au plus fort chiffre d’affaires permettra le maintien même la progression de la recette de CFE calculée sur une base minimale à 6,3 M€ en 2015 (la recette globale de CFE sur toutes les entreprises de la Métropole avoisine les 60 M€).
Saint-Etienne Métropole s’est engagée à nouveau significativement dans le soutien de l‘enseignement supérieur à travers, entre autres, une subvention à l’université Jean-Monnet de 550 000 €, deux allocations postdoctorales pour 84 000 € et une subvention de 30 000 € à l’Institut d’optique graduate school.

Daniel Brignon



À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide