Fermer la publicité

Saint-Étienne lance son réseau de greeters

Loire le 10 juillet 2015 - Daniel Brignon - Agglomération stéphanoise - article lu 723 fois

Saint-Étienne lance son réseau de greeters
Daniel Brignon - Devant ses premiers candidats potentiels, l'office de tourisme défend « un tourisme expérientiel »

À l'instar de 40 villes ou territoires en France, l'agglomération de Saint-Etienne lance son réseau de greeters, un réseau d'habitants qui se proposent d'accueillir les touristes de passage pour leur faire découvrir sous un angle personnel leur territoire.

L’idée est venue d’une New-Yorkaise, lassée de l’image négative de sa ville, qui a organisé en 1992 un réseau d’habitants pour faire découvrir New-York autrement. Le concept s’est répandu dans le monde, et en France où actuellement une quarantaine de villes ou territoires disposent d’un réseau de greeters. Ils sont fédérés au sein d’une organisation nationale, France Greeters, une marque déposée, à l’instar de Global greeter network, l’association internationale.

Après le Pilat au début de l’année, Saint-Étienne Métropole a lancé en juin dernier son réseau de greeters structuré par l’office de tourisme communautaire qui fait appel désormais aux habitants des 45 communes de l’agglomération pour les associer à la promotion de leur territoire.

Qui sont les greeters ? « Ce sont, écrit la charte France Greeters, des habitants passionnés qui ont envie de rencontrer, localement, des visiteurs et de partager leurs connaissances et leur passion. Ce sont des gens ouverts sur les autres cultures, de tous âges et de tous horizons. Ils se proposent volontairement, durant leur temps libre, d’accompagner les touristes dans leur ville, agglomération, village ou région, dans des lieux qui peuvent être insolites ou plus classiques, selon les goûts et les envies de chacun. Un Greeter n’est pas un guide, il fait découvrir sa région d’une manière unique, authentique et conviviale, à l’occasion d’une balade, sans que son intervention ne soit une visite guidée. »

Quelques principes balisent cette activité : être majeur, bénévole, ne recevoir aucun pourboire ou rétribution… L’organisation des visites sera assurée à Saint-Étienne Métropole par l’office de tourisme qui doit disposer pour cela d’un site Internet dédié, (en cours de création) au travers duquel il fera l’interface entre les sollicitations des visiteurs et l’offre correspondante de greeters identifiés et inscrits.

Daniel Brignon



À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide