Fermer la publicité

Saint-Etienne - La qualité de la vie, le défi de Maurice Vincent

Loire le 23 janvier 2014 - Daniel Brignon - Agglomération stéphanoise - article lu 543 fois

La liste « Saint-Etienne pour tous » conduite par Maurice Vincent place au premier plan de son programme, formulé en 5 points, la poursuite du rétablissement financier de la ville, avec une perspective de nouvelle réduction de l’endettement, « sans augmentation des taux d’imposition ».


Sur le thème « Mieux vivre ensemble, faciliter le quotidien », un deuxième point du programme englobe des mesures de réductions tarifaires, des abonnements Stas, ramenés à 10 € par mois pour les plus bas, des tarifs de stationnement pour les résidents, abaissés à 15 € par mois. Il comprend encore la création de 200 nouvelles places de crèche, l’augmentation de 20 % du nombre de policiers municipaux, le renforcement du plan propreté, la rénovation des locaux associatifs.
Le 3e point du programme porte sur l’économie en plaçant comme priorité « l’innovation et la création de nouveaux emplois en ville », par la création d’une quatrième pépinière d’entreprises, le soutien des pôles d’activité « créatifs » ainsi que de la recherche, le développement complet de la fibre optique, le lobbying en faveur « d’une meilleure accessibilité de notre territoire ».
Le 4e point du programme porte sur les équipements collectifs : poursuite de la rénovation des écoles, amélioration de l’accueil des étudiants, redimensionnement des équipements culturels (Comédie, musée de la Mine), rénovation des équipements sportifs, création du pôle gérontologique.
Le 5e axe d’actions, enfin, concerne l’urbanisme et le développement durable, avec pour priorité la rénovation urbaine des quartiers anciens. « A part les Ursules, on verra sous ce mandat la fin des chantiers en centre-ville, lequel doit prendre son rythme de croisière », précise Maurice Vincent qui annonce par ailleurs un objectif ambitieux d’économie d’énergie et de développement d’énergies renouvelable (troisième chaufferie bois, parc éolien dans le Pilat et équipements hydroélectriques des barrages).

Daniel Brignon



À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide