Fermer la publicité

Saint-Etienne : grande vente d'archéologies africaine et océanienne

Loire le 20 avril 2015 - Florence Barnola - Vie juridique - article lu 346 fois

Saint-Etienne : grande vente d'archéologies africaine et océanienne
FB - Une riche collection avec des pièces gréco-romaines et égyptiennes

Pas moins de 160 pièces vont être soumises aux enchères à l'étude de maître Brossat le 25 avril prochain. Une collection d'art africain et océanien regroupant un grand nombre d'objets préhistoriques mais aussi antiques et contemporains.

Le 25 avril prochain voit l’étude de Me Frédéric Brossat réaliser une vente d’archéologie africaine et océanienne provenant d’une collection importante d’un Stéphanois restant dans l’anonymat. « Nous avons mis en place des ventes volontaires depuis deux ans et nous voulons les développer », explique Christian Jean Pierre consultant en éditions anciennes, s’occupant également des ventes volontaires.

L’expert en objet d’art et antiquités, spécialisé en art africain et archéologie, Jean Roudillon qui officie depuis 60 ans a mené les estimations « C’est sans doute l’un des experts les plus reconnus de la place parisienne et française. C’est une bible, une mine de renseignements hors norme. » Les objets présentés à la vente vont de la préhistoire, du paléolithique, néolithique, en passant par l’art primitif océanien et l’art africain jusqu’au monde contemporain. « Il y a une forte présence d’objets de la préhistoire. Avec notamment des pièces datant juste avant l’âge de cuivre et l’âge de bronze. Il y a beaucoup de racloirs, de pointes, de grattoirs… »

Pour l’heure, les premières estimations donnent une fourchettes de 200 à 4 000 € pour ces quelque 160 pièces qui seront mises aux enchères : « on va plutôt avoir une accumulation de choses entre 200 et 300 € ainsi que quelques belles pièces entre 3 000 et 4000 € ». A cela s’ajoutent des ouvrages spécialisés portant sur l’Afrique (catalogues Dapper) et sur l’art africain.

Parmi les objets phares se trouvent une tête sculptée égyptienne datant de la fin Nouvel Empire époque de Ramsès II (IIe millénaire av. J.-C.) et de ses successeurs, une statuette ibérique ou italienne Haute époque, un fragment de statue gréco-romaine (un pied), un masque du Népal difficile à dater, une conque du Pacifique décorée, un vase en terre cuite africain de style Nok (Ier millénaire avant JC), une statue de singe porteur africaine, une sculpture de phallus (IIe ou IIIe siècle ap. J.-C.)….

Florence Barnola
 

Vente d'archéologies africaine et océanienne, le samedi 25 avril à partir de 14 h 30 à l'étude de Me Brossat ou sur Interencheres-live.com . Exposition des pièces la veille et le matin.



À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide