Fermer la publicité

Saint-Etienne : François Fillon vient soutenir Gaël Perdriau

Rhône le 11 février 2014 - Daniel Brignon - Agglomération stéphanoise - article lu 1186 fois

Saint-Etienne : François Fillon vient soutenir Gaël Perdriau
Après avoir salué et encouragé l'équipe de Gaël Perdriau à sa permanence, avenue de la Libération, ce mardi 11 février, François Fillon a emboîté le pas du candidat dans sa campagne de terrain à la rencontre des commerçants stéphanois.

« Je viens apporter mon modeste soutien à Gaël Perdriau dans cette campagne très importante pour votre ville.

Gaël Perdriau a gagné un premier exploit de réaliser l’unité  de la grande famille de la droite et du centre. Quand on n’est pas unis, on perd toutes les élections », lançait François Fillon devant le parterre des colistiers de Gaël Perdriau et d’une partie des « 250 bénévoles » dont se prévaut le candidat, et le président de son comité de soutien Jérémie Janot. « Les élections municipales sont un scrutin local mais revêtent une signification nationale, qu’on le veuille ou non », poursuivait l’ancien Premier ministre pour en venir au fait : « Nous sommes dans une situation de crise grave qui saute aux yeux et surtout devant une colère qui monte, une radicalisation qui apparaît dans les débats de société. Elle est dangereuse et je ne peux pas me réjouir que les Français se radicalisent. La réponse est votre bulletin de vote qui puisse au moins convaincre le gouvernement d’arrêter les réformes de société qui viennent empiéter sur la sphère privée. Réagissons par une sévère défaite aux municipales pour que ce gouvernement soit poussé à un revirement politique. Tout le monde réclame un changement de cap, ces élections sont un moyen de le dire à François Hollande. »

François Fillon s’est joint l’après-midi aux colistiers de Gaël Perdriau dans son programme de visites de terrain qu’il conduit plusieurs jours par semaine, cette fois à la rencontre des commerçants du centre-ville où l’ancien Premier ministre, reconnu à l’attroupement de photographes qu’il suscitait était chaleureusement salué. Les commerçants confiaient leur confiance, pour ce salon de thé ouvert il y a une semaine rue de la Résistance, « qui a bien démarré », ou leur désespoir, pour la pharmacienne décidée à arrêter « dans 6 mois. C’est plus jouable », disait-t-elle, brandissant la perte de « – 30 %, depuis qu’il y a la borne ! », fermant la rue Georges-Teissier. Témoignage de conviction, celui des trois repreneurs de la librairie Forum qui ont sauvé 20 emplois ainsi que les 3 leurs. « Bravo et bonne chance », leur souhaitait F. Fillon, avant de quitter la ville pour Montbrison et Veauche, où il devait tenir un meeting.

Daniel Brignon


Lire aussi :

François Fillon en meeting de soutien aux candidats UMP de Loire Sud (11/02/14)



À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide