Fermer la publicité

Saint-Etienne - « Forum Saint-Etienne » succède à Chapitre dès samedi

Loire le 30 janvier 2014 - Denis Meynard - Agglomération stéphanoise - article lu 3455 fois

Saint-Etienne - « Forum Saint-Etienne » succède à Chapitre dès samedi
Maria Defour, nouvelle responsable de la partie librairie et directrice du magasin ((©DENIS MEYNARD)

L’attente aura été longue pour la vingtaine de salariés de l’ex-librairie Chapitre qui va être rebaptisée « Forum Saint-Etienne » pour que le projet de reprise par trois d’entre eux soit accepté par le tribunal de commerce de Paris.

La réponse favorable n’est intervenue que mercredi après-midi, pour une prise d’effet samedi 1er février. Entre-temps, les nouveaux patrons auront dû déposer les statuts de la SAS au capital de 50 000 € « MRG », un acronyme correspondant aux initiales à leurs prénoms (Maria, Radouane, Gérald) et l’inscrire au registre du commerce et des sociétés auprès du greffe du tribunal de commerce de Saint-Etienne.

Il aura aussi fallu que leur banque, la Caisse d’Epargne Loire-Drôme-Ardèche, libère les fonds apportés par elle-même, les salariés et des organismes propres au monde de l’édition qui apportent leur soutien à l’opération : le Centre national du livre (CNL) et l’Association pour le développement de la librairie de création (Adelc), qui détiendra 5 % des actions de l’entreprise. Le reste du capital se répartira entre les trois salariés actionnaires : Radouane Taghbalout (31 %), Gérarld Escudero (31 %) et Maria Defour (33 %). Cette dernière devient responsable de la partie librairie, qui représente près de deux-tiers des ventes, et directrice du magasin de la rue Michel-Rondet. Parmi les 20 salariés, seule Emmanuelle Trzybinski, qui était jusqu’alors directrice du magasin, devait opter pour un licenciement économique.

Après une période où le moral était plutôt en berne, depuis novembre, avec le dépôt de bilan, puis la liquidation judiciaire de la société propriétaire de l’ensemble des magasins à l’enseigne Chapitre.com, suivie d’une période de fêtes anormalement calme à cause du bas niveau des stocks, les salariés étaient dans les starting-blocks mercredi. Prêts à recevoir les approvisionnements qui s’étaient taris de la part de nombreux fournisseurs ces derniers mois. Ainsi qu’une clientèle de plus en plus clairsemée.

Denis Meynard



À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide