Fermer la publicité

Saint-Etienne : concerts en plein air ou au Zénith, à quel prix ?

Loire le 25 novembre 2014 - Florence Barnola - Société - article lu 1137 fois

Pour la dernière Fête de la musique, le concert Radio Scoop avait réunis sur la place Jean-Jaurès plus de 15 000 personnes.

Il avait été retransmis sur le réseau national de la radio. Pour les radios c’est une belle opération. « C’est pour cela que l’on va toutes les faires travailler. Ils amènent les artistes et habillent leur antenne mais en échange nous avons aussi de la visibilité pour la Ville. Avec NRJ, nous avons eu l’équivalent de 300 000 € de spots au niveau national et régional en retour. Et cela contribue à changer notre image car cela montre une ville qui bouge, confie Lionel Boucher « Pour un concert comme celui de NRJ, il faut compter 70 000 € de budget quand on est à l’extérieur. Un plateau technique est fourni par la radio, nous payons une prestation et ensuite on assure la partie technique. La partie artistique est aux alentours des 25 000 €. »

Le prochain concert sera celui des Talents France Bleu, le 25 novembre prochain, retransmis sur toutes les locales. Contactée, la radio de service public ne souhaite pas divulguer le montant de l’opération ni la nature du partenariat avec les collectivités locales partenaires (Saint-Etienne Métropole, la Ville de Saint-Etienne et le conseil général de la Loire) avec qui elle a signé une convention incluant une clause de confidentialité. Ce concert, pour le directeur Jean Lou Philippe, est destiné « à remercier les Stéphanois de leur accueil ». L’événement n’est pas ouvert à la vente mais sur invitations, dont quelques centaines pouvaient être gagnées par les auditeurs.
Activ Radio avait organisé en 2010 et 2011 deux soirées concerts « Activ et vous » au Zénith au profit de la Banque alimentaire et de Rêves. « Nous avons fonctionné de manière autonome à l’époque, explique Romain Mazodier. Nous avons fait appel à des partenaires privés. Nous avons fait aussi un repas de gala qui nous permettait de financer en partie la soirée. La plupart des artistes étaient juste défrayés, le cachet était symbolique. » Au total pour la radio ligérienne numéro 2 de l’agglomération stéphanoise, un budget de 70 000 € pour le premier concert et de 100 000 € pour le deuxième déboursés pour la communication, le catering, le traiteur, les affiches, la location du Zénith...

Florence Barnola

Lire aussi :

« Revenez à Saint-Etienne ! » (20 novembre 2014)



À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide