Fermer la publicité

Saint-Etienne capitale du logiciel libre en 2017

Loire le 27 août 2016 - Denis Meynard - Tech et Médias

Saint-Etienne capitale du logiciel libre en 2017
Agence LIN - La platine de la Cité du design à Saint-Etienne

Les organisateurs des Rencontres mondiales du logiciel libre visent 5 000 participants sur la première semaine de juillet prochain.

Saint-Etienne a été retenue pour l’organisation des Rencontres mondiales du logiciel libre (RMLL) 2017, du 1er au 7 juillet prochain. Quelque 5 000 participants, en provenance d’une cinquantaine de pays, sont attendus pour ce rendez-vous annuel de présentation de travaux, partage de connaissance et d’échange avec les utilisateurs, ouvert au grand public (à la différence des Rencontres régionales du logiciel libre programmées le 15 septembre à Roanne).

Pour cet événement organisé au cœur de la future « Silicon Valley européenne » que veut créer le nouvel exécutif régional, « l’objectif de dépasser le record de participation établi à Genève, en 2012 », indique l’association Alolise (Association pour la promotion des logiciels libres de Saint-Etienne) qui a porté la candidature stéphanoise.  En accès libre, la plupart des ateliers, conférences et débats se dérouleront dans le quartier créatif de la ville labellisée French Tech Design Tech. À l’intérieur d’un périmètre où se trouvent la Cité du design, l’Ecole d’Art et de Design et l’école d’ingénieurs Télécom Saint-Etienne.

Les Rencontres mondiales du logiciel libre, dont la fréquentation augmente régulièrement, se déroulent chaque année, depuis 2000, au début du mois de juillet. Créées à l'initiative d’une association de Bordeaux, elles y ont eu lieu plusieurs années. Puis dans d'autres villes de l’Hexagone, ainsi qu’à Genève et à Bruxelles. Les thèmes de cette 17e édition « seront déterminés par le comité de programmation des RMLL d’ici fin octobre », précise Jérôme Avond, qui préside Alolise. Il indique toutefois qu’ils seront très variés, traitant de « sujets pointus rassemblant les meilleurs spécialistes mondiaux et d’autres grand public, comme les logiciels libres dans l’éducation ou les collectivités ». L’association stéphanoise tiendra son assemblée générale annuelle le 3 septembre, l’occasion de présenter aux adhérents l’état d’avancement des RMLL 2017.

Denis Meynard



À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide